Ediis continue de s'agrandir

Le site de Chantilly était le plus important site de Everial CRM avec 250 salariés.

Le spécialiste de l'éditique de gestion et de l'impression de documents sécurisés ajoute 178 salariés à son effectif et 15 millions d'euros à son chiffre d'affaires.

Ediis, l'un des leaders français de la production de chèques, rachète à la barre du tribunal de commerce de Nanterre, les activités CRM caritatif et presse du groupe Everial qui affichent 15 millions d'euros.

Avec 460 salariés, CRM caritatif et CRM presse comptent quatre sites en France – à Blois dans le Loir-et-Cher, à Criquebeuf-sur-Seine dans l'Eure, à Levallois-Perret et à Chantilly en région parisienne. Ils sont dédiés à la gestion des flux d'information liés aux relations avec les donateurs et les clients.

Cinq offres de reprise présentées 

Perdant entre 5 à 6 millions d'euros chaque année depuis trois ans, Everial CRM basé à Chantilly filiale du lyonnais Everial a déposé un dossier de cessation de paiement devant le tribunal de Nanterre en mai dernier. Cinq offres ont été présentées parmi lesquelles se trouvaient les propositions de reprise de France routage, de Messageries lyonnaises de presse (MLP) et d'Ediis.

Salariés, administrateur judiciaire et juge ont opté pour l'offre d'Ediis, basé en Bretagne. Ce groupe est spécialisé dans la conception, l’impression, la personnalisation, la dématérialisation et le stockage de documents sécurisés pour les banques, les industriels et les organismes gouvernementaux.

Une réorganisation importante de Everial CRM 

Son plan de reprise prévoit la sauvegarde de 178 emplois sur les 460 postes de CRM caritatif et presse.
Le site de Chantilly, le plus gros site avec désormais 150 salariés (contre 250), est conservé et le personnel des autres unités va être transféré dans les usines d'Ediis à proximité.
Et CRM caritatif et CRM presse deviennent Ediis-Aid et Ediis-CRM.

Le projet de reprise comprend aussi la création d'une structure de recherche et développement sur le site de Chantilly avec une quinzaine de salariés.

"Sur un marché comme celui de la relation client, il est indispensable d’investir dans la recherche, pour atteindre l’équilibre manquant entre les solutions existantes et l’attente actuelle et à venir des clients en matière de digital", explique Alain Hippert, président du groupe Ediis.

Ce rachat permet également à Ediis, spécialisée dans l'éditique de gestion et dans l'impression de documents sécurisés, de continuer sa stratégie de diversification en s'ouvrant sur la gestion de données des marchés des relations presse et du caritatif.

Ediis, un groupe en croissance continue

Depuis sa création en 2009, c'est la troisième reprise d'activité du groupe Ediis. En 2014, Ediis faisait l'acquisition des activités chèques et titres de service d'Oberthur Fiduciaire et début 2015, le groupe reprenait l'imprimerie Exigence-Imprimerie Moderne à Limoges (lire Exigence-Imprimerie Moderne (87) sauvée par Ediis).

Ediis est passé en cinq ans de 11 à 35 millions de chiffre d’affaires en 2014 et il prévoit pour 2015 un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros.

Ediis emploie désormais près de 500 personnes dans sept usines en France et une au Sénégal.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...