Cron se lance dans la flexo


Cron étend sa gamme de CTP avec son CTP flexo qui permet une résolution pouvant aller jusqu'à 9000 dpi.

Le fabricant de CTP offset, Cron, lance une nouvelle machine destinée à la production de clichés flexo pour le marché des étiquettes et des emballages premium.

Présent au salon Label Expo qui se tenait à Bruxelles en Belgique du 29 septembre au 2 octobre, ce CTP flexo a reçu un très bon accueil.

"Nous avons eu de nombreux visiteurs sur notre stand, confirme Pierre Declerck qui commercialise la marque chinoise Cron en France, et ils ont manifesté beaucoup d’intérêt pour notre nouveau produit. Cela présage d'un succès certain."

Ce CTP FX-36G Flexo permet le clichage de plaques flexo et également de films thermiques ablatifs (pour faire des clichés typo par exemple).
Il prend en charge les films et les clichés flexo de 0,15 mm jusqu'à 4 mm d'épaisseur. 

Une partie de l'équipe Cron était réunie au salon Label Expo pour présenter le nouveau CTP pour emballages et étiquettes, avec, de gauche à droite, Derek Sizer, le directeur de Cron Europe, Pierre Declerck représentant de la marque en France avec son entreprise Arc en ciel Sublimation et Mike Xiang, président et fondateur de Cron.

Derek Sizer, le directeur de Cron Europe, explique que la marque a concentré ses efforts de recherche et développement avec la même qualité de production de ses dernières machines CTP offset.

"Le nouveau FX36G bénéficie de ces dernières améliorations. Ce CTP peut fournir une gamme tonale exceptionnelle sur la plaque. Notre haut niveau de précision de point signifie que les imprimeurs flexo peuvent entrer sur le marché de l'emballage, qui est normalement réservé à l'offset et à l'héliogravure."

Comme sur les CTP offset, les poussières dues à l'ablation de la surface de la plaque ou du film sont récupérées par un système d'aspiration performant.

Et le déplacement du bloc optique se fait grâce à un rail magnétique qui permet une précision de l'ordre du micron et une exposition haute résolution s'étendant en standard de 3000 à 6000 dpi et, en option jusqu'à 9000 dpi.

La tête d'imagerie intègre un groupe froid qui maintient toutes les diodes à la même température. De plus, ce bloc optique a été conçu pour que la distance entre les lasers et la surface de la plaque soit la plus courte possible.

"Ces caractéristiques offrent une grande stabilité d'image, stabilité nécessaire à la précision du point final," souligne Derek Sizer.

Les premières livraisons sont prévues en début d'année 2016.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...