Un caractère mobile d'imprimerie découvert sur un site de fouilles

Jikji, le plus ancien livre imprimé à partir de caractères mobiles en métal encore existant (1377)

Découvert sur un site de fouilles en Corée du Nord, il pourrait dater de la dynastie Goryeo (918-1392).

Un caractère mobile d’imprimerie en métal a été trouvé sur un site de fouilles à Kaesong en Corée du Nord, à proximité d’un ancien palais royal, a annoncé lundi 30 novembre un groupe d’historiens, relayé par l’agence de presse coréenne Yonhap.

Les fouilles du site sur lequel se trouve le palais Manwoldae, qui date de la dynastie Goryeo, ont démarré en juin dernier et ont déjà permis de découvrir plus de 3 500 objets, précise l’agence. Elles sont menées par une association regroupant des historiens de Corée du Sud et Corée du Nord.

Le président de l’association a expliqué que le caractère mobile d’imprimerie trouvé sur le site pourrait avoir été fabriqué durant la dynastie Goryeo. Deux caractères mobiles datant de cette époque ont déjà été retrouvés par le passé, a indiqué Yonhap. L’un se trouve en Corée du Sud et l’autre en Corée du Nord.

Selon des recherches menées par l’historienne Park Byeng-sen et relatées dans un ouvrage intitulé Histoire de l’imprimerie coréenne : des origines à nos jours, les caractères mobiles d’imprimerie en métal auraient été inventés au 13e siècle sur l’actuel territoire de la Corée par Choe Yun-ui, un fonctionnaire de la dynastie Goryeo.

Le plus ancien livre imprimé à partir de caractères mobiles en métal encore existant est le Jikji, un livre sur le bouddhisme. Il a été imprimé en 1377, soit 78 ans avant l’impression de la bible de Gutenberg. Il est actuellement conservé à la Bibliothèque nationale de France à Paris.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...