Verbatim - Un critère à ne pas négliger lors d'un rachat d'une imprimerie

Matthieu Tillie, directeur du groupe Tilinvest.

Matthieu Tillie, directeur du groupe Tilinvest qui compte cinq imprimeries, est très attentif à racheter des entreprises qui apporteront de nouvelles compétences à son groupe, mais il accorde également beaucoup d'importance à un autre critère, moins évident.

"La philosophie du dirigeant, c'est aussi très important quand l'on veut racheter une boîte. Il faut que les philosophies des dirigeants correspondent, que l'on ai la même vision des choses, le même fonctionnement – même si après il y a des petits accords à trouver ou autres –, mais que l'on ait la même vision de l'avenir ou du fonctionnement de la société.

Il a dirigé une société pendant x années, et on ne est pas là pour tout changer. On est là pour apporter de l'amélioration et du développement. Donc pour ça, il faut absolument que l’on ait une vision commune à la base. Sans ça, qu'est-ce qu’on va faire ? On va arriver et on va tout détruire. Et souvent, malheureusement, ça marche moins bien après..."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Eric Illand - 15 Décembre 2015
Bravo, que de bonnes paroles dans un raisonnement sain. Feu M. Tillie, que j'ai bien connu, n'aurait pas vraiment pensé différamment. C'était une autre époque, il fallait décider vite, les affaires n'étaient pas confrontées aux mêmes difficultés, c'en étaient d'autres.
Erick Tahon - 16 Décembre 2015
Le rachat d'entreprise de même catégorie : complémentarité ? recherche de clientelle toute trouvée ? ou fuite en avant ?
Ajouter un commentaire...