Grève à la cartonnerie Smurfit Kappa à Saint-Marcel (27)

© Google Street View

Le papetier Smurfit Kappa fait face à un mouvement de protestation sur l'ensemble de ses cartonneries françaises. En cause, des augmentations de salaire jugées insuffisantes.

Près de la moitié des salariés de l’usine de cartonnage Smurfit Kappa à Saint-Marcel dans l’Eure (27) ont entamé une grève mercredi matin, rapporte le quotidien régional Paris Normandie. Les salariés réclament une augmentation de salaire de 1,2 %, une hausse de 0,5 % sur leur prime panier, 45 euros en plus sur leur prime vacances et 5 euros pour la médaille du travail, précise le journal.

Ce mouvement de protestation est une première car il concerne l’ensemble des cartonneries de Smurfit Kappa en France, ajoute le quotidien. Des appels à des mouvements de grève ont eu lieu dans les différents sites du groupe : Gallargues, Mortagne, Epernay, Bray en Val, Saint Seurin, Crest, Rethel, Chasse sur Rhône, Gétigné, Siemco, Vernon, Bigny, Uzerche, Tours sur marne, Roubaix.

Lundi 15 février, la Filpac-CGT appelait à un blocage de tous les sites le 24 février, date à laquelle a débuté la troisième réunion de négociations nationales du groupe à Saint-Mandé dans le Val-de-Marne.

D’après l’organisation syndicale, la dernière proposition de la direction consiste en une augmentation de 0,3 % au mois de mai, une hausse de 30 euros sur la prime panier et 3 euros en plus par année sur la médaille du travail. Une proposition jugée inacceptable par le syndicat.

Leader mondial dans l’emballage à base de papier, le groupe irlandais Smurfit Kappa emploie environ 45 000 personnes à travers 34 pays. En 2015, il a réalisé un chiffre d’affaires de 8,1 milliards d’euros.

Plus d'articles sur les chaînes :

Eure
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...