Les portes ouvertes de l'imprimerie Baylon Villard (07) sont un succès

Le 5 avril dernier, l'imprimerie Baylon Villard ouvrait ses portes aux clients lors d'une journée ponctuée de visites guidées, de conférences et d'animations.

L’imprimerie Baylon Villard, implantée à Annonay en Ardèche (07) ouvrait ses portes aux professionnels le 5 avril dernier. Une journée autour de l’innovation et de l’échange parrainée par le footballeur Manuel Amoros, vainqueur du Championnat d’Europe des Nations 1984.

Pour Baylon Villard, cette manifestation était surtout l’occasion de faire découvrir l’entreprise et mettre en avant ce qui fait une imprimerie, à savoir des machines, mais également une équipe et un savoir-faire, comme nous l’a expliqué son directeur, Christophe Chirol, gérant de l’entreprise.

Au programme, des visites guidées ainsi qu’une série de conférences menées par des spécialistes sur les thèmes du papier recyclé, de la couleur et du papier connecté. Déborah Dorosz, ambassadeur développement durable chez Antalis, est intervenu sur le les problématiques liées à l’environnement et au papier recyclé, notamment les normes, les papiers FSC, PEFC, etc.

Dans une autre conférence, Caroline Neymarc, d’Universel Couleurs, a abordé plusieurs questions autour de la couleur (qu’est-ce que la couleur ? comment la perçoit-on ? pourquoi la perçoit-on tous différemment ? etc.), ainsi que les mécanismes et techniques avec lesquels la couleur est parfaitement maitrisable. Une conférence accompagnée d’exercices pratiques pour mieux appréhender le sujet.

Enfin sur le papier connecté, Marie-Josèphe Nuel, fondatrice d’Eclere, a fait le point sur les différentes interconnexions possibles entre le papier et le digital. Ont été notamment abordés la technologie RFID, les QR codes ainsi que le NFC, des applications de plus en plus utilisées par les possesseurs de smartphones.

Au-delà du simple état des lieux, il s’agissait de montrer que le papier et le digital "peuvent vivre l’un avec l’autre et non l’un contre l’autre", résume Christophe Chirol. C’était notamment l’occasion de présenter la "Slate", une sorte d’ardoise sur laquelle on pose une feuille de papier et qui permet grâce à des capteurs et un anneau de numériser directement ce qui est dessiné ou écrit sur la feuille.

Parmi les autres animations, les réalisations d’un caricaturiste ou encore un hologramme "fait maison" ont contribué à faire de cette journée un succès. Au total, 120 personnes ont fait le déplacement.

"C’était extrêmement motivant d’organiser cette journée. Je pense que nous devons ouvrir un peu plus nos entreprises à nos clients afin de leur montrer qu’il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour imprimer, mais que derrière ça il y a des hommes, des machines et des savoir-faire", conclut Christophe Chirol.

Plus d'articles sur les chaînes :

Ardèche
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise