Retour de la croissance sur le marché publicitaire

Le marché publicitaire retrouve la croissance.

Avec des résultats en légère hausse au 1er semestre 2016, le marché publicitaire passe au vert. Une première depuis 2009.

Les recettes publicitaires des médias sont en hausse de 0,3 % au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015, pour atteindre 5 607 millions d’euros, d’après les résultats publiés lundi par l’Institut de recherches et d’études publicitaires (Irep). À titre comparatif, le marché affichait une baisse de 1,6 % au premier semestre 2015.

Une première depuis 2009

Depuis que l’Irep a mis en place une mesure semestrielle, cette évolution positive est une première, à l’exception du 1er semestre 2010 où l’évolution positive (+4,6 %) était en partie due à l’exceptionnelle décroissance du 1er semestre 2009 (-18,1 %), rappelle l’Irep.

 Evolution semstrielles observées par l'Irep depuis 2009.

Total médias

L’ensemble des médias historiques (presse, TV, radio, cinéma et publicité extérieure) affiche une baisse de 0,4 % au 1er semestre 2016, contre -2,1 % au 1er semestre 2015. Mais si l’on prend les médias historiques et internet (hors courrier publicitaire et imprimés sans adresse), la croissance s’établit alors à +0,6 %, contre -0,7 % l’année dernière sur la même période.

Les chiffres des grands médias (TV, presse, etc.)

Dans le détail, la télévision (+2 %), le cinéma (+11,8 %) et la radio (+1,1 %) affichent des recettes en hausse. La presse rencontre toujours des difficultés (-7 %), avec des disparités selon les secteurs : quotidiens nationaux (-5 %), quotidiens régionaux (-5,8 %), presse hebdomadaire régionale (+0,5 %), magazines (-6,3 %), presse gratuite (-15,6 %, effondrement en partie lié à l’arrêt de la diffusion papier de Metronews).

Résultats du digital, le mobile s’impose

Du côté d’internet, le display affiche une légère baisse de 0,4 % tandis que le search augmente de 3 % et le mobile enregistre une hausse spectaculaire de 30 %.

Affichage, courrier publicitaire et imprimés sans adresse

La publicité extérieure rencontre une hausse de 4,2 % par rapport au 1er semestre de l’année dernière. Les imprimés sans adresse augmentent les recettes de 2 % contrairement au courrier publicitaire qui recule de 3,6 %.

L’Irep maintient pour l’ensemble des médias historiques + internet sa prévision de croissance des recettes publicitaires de +1 %.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...