La plus grande enseigne publicitaire du monde et aussi la plus détournée

Installée en 1923, l'enseigne auparavant appelée Hollywoodland était à l'origine destinée à promouvoir pour une courte période un projet immobilier.

Qui n’a jamais vu sur une photo ou dans un film les lettres capitales HOLLYWOOD érigées sur le mont Lee, une colline de Los Angeles. Ces 9 lettres symbolisent à elles seules le cinéma et une partie de la culture américaine. Elles sont aussi la plus grande enseigne publicitaire au monde… et la plus détournée.

Dernier exemple en date qui a fait le tour du monde, les lettres O qui ont été remplacées par E, donnant ainsi HOLLYWEED, weed étant le mot qui désigne le cannabis aux États-Unis. L’État de Californie vient en effet de légaliser l’usage de cannabis, y compris à titre récréatif. Ce détournement réalisé par un individu lors de la nuit du Nouvel An était une sorte d’hommage à cette mesure.

Mais ce n’est pas la première fois que les Californiens ont droit à ce jeu de mots. Durant le Nouvel An de 1976, un étudiant en art avait déjà eu la même idée.

En fait, depuis la création du panneau en 1923, le mot Hollywood a été détourné de nombreuses manières, légalement pour des occasions publicitaires, et illégalement.

Parmi elles, on retiendra notamment HOLYWOOD (holy signifie saint en anglais) lors de la venue du Pape en Jean-Paul II en 1987, ou encore PEROTWOOD, en soutien à la candidature du candidat milliardaire à la maison blanche Ross Perrot en 1992.

Si ces détournements étaient bien réels, on ne compte pas les faux détournements, et retouches d’image réalisée pour des besoins publicitaires ou cinématographiques. En France, on peut par exemple citer Optic 2000 qui, pour une publicité mettant en scène le célèbre chanteur qu’on ne nommera pas, avait modifié les lettres Hollywood par Halliday.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...