Grève à la papeterie Rottersac à Lalinde (24)

La grève se poursuit et monte en intensité à la papeterie Rottersac (Munksjö) suite au licenciement pour faute grave de l'un des salariés.

Quatrième jour de grève à la papeterie Rottersac à Lalinde (24). Depuis lundi les employés de l’usine se mobilisent suite au licenciement pour faute grave de l’un des salariés. La CGT demande sa réintégration au sein de l’entreprise.

Ce jeudi, le mouvement s’est durci, indique France Bleu Périgord. Les grévistes ont totalement bloqué l’accès au site. Ce blocage complet intervient suite à une réunion qui s’est tenue mercredi avec la direction.

Interrogé par le site d’actualité, Christophe Lavignerie, délégué CGT du personnel, évoque un dialogue très difficile dans l’entreprise depuis plusieurs années. Le licenciement du salarié concerné est la conséquence de la rupture d’une pièce en septembre. Salariés et direction se renvoient la responsabilité de l’accident.

Propriété du groupe suédois Munksjö

Fondé en 1929, le site de Rottersac est aujourd’hui la propriété du groupe Munksjö, l’un des leaders mondiaux de la fabrication de papiers de spécialité.

Dirigée par Thierry Chassagne, la papeterie Rottersac opère pour le marché des arts graphiques et des emballages avec la production d’emballages souples pour produits alimentaires et non alimentaires, de notes repositionnables, d’enveloppes à fenêtres et d’autres applications industrielles.

L’usine qui emploie environ 200 salariés possède deux machines à papier pour la fabrication de papiers spéciaux. En septembre dernier, la papeterie inaugurait en présence notamment de Jan Aström, président du groupe papetier suédois, un nouvel entrepôt de stockage d’une surface de 9 000 mètres carrés.

Plus d'articles sur les chaînes :

Dordogne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...