La situation dans la publicité en ligne jugée inquiétante

Les professionnels s'inquiètent de la domination croissante de Google et Facebook dans le marché de la publicité en ligne.

Les chiffres de la publicité en ligne sont bons. En 2016, les investissements publicitaires ont augmenté de 7 % pour s’établir à 3,453 milliards d’euros, révèle l’Observatoire de l’e-pub. La croissance a été tirée par le mobile, la vidéo et les réseaux sociaux.

Et pourtant les professionnels tirent la sonnette d’alarme : aujourd’hui, deux acteurs dominent le marché de la publicité en ligne, ne laissant que des miettes à leurs adversaires.

Ces deux géants voraces, ce sont Google et Facebook. Sur les mobiles, les moteurs de recherche et les réseaux sociaux (principalement Google et Facebook) cumulent 92 % de la pub. Les 8 % restants sont partagés par le reste du marché.

De manière globale, les moteurs de recherche et les réseaux sociaux captent 68 % de la pub en ligne. Un monopole qui inquiète les professionnels. Les sites d’informations ne parviennent pas à tirer leur épingle du jeu.

Déséquilibre dans l’écosystème

Sophie Poncin, présidente du Syndicat des régies internet (SRI), se félicite de la forte vitalité du marché digital, qui capte désormais la plus grosse part des investissements média, mais s’inquiète néanmoins :

"ces bons chiffres confirment aussi l’accentuation du phénomène de concentration qui crée un profond déséquilibre dans l’écosystème (…) la force et la richesse du digital tiennent dans sa capacité à offrir de nombreux leviers d’activation qui interagissent en complémentarité pour valoriser les marques et optimiser tous les points de contact."

Une complémentarité d'autant plus nécessaire qu'à terme, le mobile devrait représenter la majorité des investissements publicitaires.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...