Prison ferme pour l'ex-patron des imprimeries Decoster

Jean-Daniel Decoster, l'ancien patron des imprimeries du même nom, comparaissait fin mars devant le tribunal correctionnel de Lille. Il a été condamné à 1 an de prison ferme. Son avocat a fait appel.

L’ancien patron des imprimeries Decoster, Jean-Daniel Decoster, qui comparaissait en mars devant le tribunal correctionnel de Lille a été condamné jeudi 6 avril 2017 à un an de prison ferme, assorti de 50 000 euros d’amende et 650 000 euros de dommages et intérêts, rapporte le quotidien La Voix du Nord.

Cette condamnation intervient cinq ans après la mise en liquidation de son entreprise. Le syndicat FO avait déposé plainte après la fermeture des deux unités du groupe d’imprimerie à Sequedin et Nieppe.

L’avocat de Jean-Daniel Decoster fait appel

Jean-Daniel Decoster était accusé de s’enrichir et de préparer sa retraite sur le dos de l’entreprise. Des accusations niées en bloc par Jean-Daniel Decoster lors de l’audience. L’avocat de l’imprimeur a fait appel de cette condamnation.

Avant la liquidation de ses différentes structures, le groupe Decoster employait près de 300 personnes dans le Nord de la France, au travers de 4 imprimeries : Jean Decoster, Hélio Lys, Offset Feuilles du Nord et Decoster Mailing Direct.

En difficulté financière, le groupe avait d’abord cédé son activité d’impression hélio pour ce concentrer sur l’offset, avant de perdre ses différentes sociétés les unes après les autres. La liquidation du groupe et les conditions dans lesquelles elle s’était déroulée avaient entrainé la colère des salariés et des vagues de protestation.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...