Verbatim : Comprendre les contraintes de l'impression typo pour réussir sa création graphique

Graphiste de formation, Thomas Berthon qui a son propre atelier de typographie, Les Caracterres, près d'Avignon dans le Vaucluse, souligne qu'il faut intégrer la technique d'impression lors d'une création graphique, et en particulier lors d'une impression typo.

Le

"Je conseille aux graphistes et à tous ceux qui veulent imprimer en typographie de bien comprendre la technique avant de se lancer dans la création graphique.

Je suis graphiste de formation et je sais que presque aucune formation de graphiste n’expose cette technique d'impression. C'est normal : c'est une technique qui est en renaissance, nous ne sommes pas dans les standards...

Certains clients arrivent à l'atelier avec les mêmes demandes que chez un imprimeur classique. Mais l'impression typographique est un procédé d'impression très différent de l'offset et du numérique. 

En typo, on ne peut pas imprimer de photo bien sûr, il faut aussi éviter les gros aplats, si on veut de la pression, il ne faut pas surcharger... Il y a également de nombreuses subtilités pour obtenir un rendu meilleur. Par exemple, dans les creux, ce sont les couleurs claires qui ressortent mieux.

Souvent aussi les gens veulent trop en faire et combler l'espace à tout prix. Mais on perd tout le charme de l'impression typo : le letterpress est déjà suffisamment différenciant par le type d'impression et par la qualité du papier que finalement très peu de choses suffisent à "dépasser" tout ce qui se fait.

Comprendre la technique du letterpress permet d'intégrer les contraintes en amont lors de la création graphique. Et au lieu, par exemple, d'imaginer une création avec un fond en aplat avec une autre couleur par dessus imprimés en typo (ce qui n'est pas possible), il faudra plutôt penser à un papier teinté dans la masse ou imprimé en offset.

Comprendre les techniques d'impression permet d'être sûr que tout est réalisable et avoir le rendu le plus réussi possible.

Il ne faut pas que les graphistes hésitent à se renseigner. Moi j'invite les clients à visiter mon atelier et j'envoie des échantillons. Cela fait partie du rôle de l'imprimeur, de manière générale, mais encore plus dans le procédé d'impression typographie, d'aider les graphistes et agences à réaliser leurs créations."

 

Vos réactions
Ajouter un commentaire...

Laveau Michel 1 mois
Ces conseils sont importants pour une réalisation compatible avec la typographie. C'est une impression profonde, dense et qui relève du domaine de l'artistique. Les possibilités d'offrir un travail qui sort des standards sont multiples pour peu qu'au moment de la création on ait consulté l'imprimeur. Je partage tout-à-fait les remarques très professionnelles de Thomas Berton.


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO