McDonald's s'attaque à ses déchets d'emballage

D'ici 2025, tous les emballages de McDonald proviendront de sources renouvelables, recyclées ou certifiées.

Le
© McDonald's

Signe que les temps ont changé, McDonald's s'est engagé publiquement aujourd'hui sur le plan environnemental avec l'annonce de deux grands objectifs d'ici 2025 : tous les emballages clients de ses restaurants proviendront de sources renouvelables, recyclées ou certifiées et le groupe recyclera tous les emballages de ses restaurants. 

La chaîne de restauration s'est aussi engagée à éliminer les emballages en polystyrène expansé (PSE) à l'échelle internationale, d'ici la fin de 2018. Le PSE qui est utilisé pour les gobelets représente environ 2 % en poids de ses emballages.

"Nos clients nous ont dit que le problème environnemental le plus important auquel ils aimeraient que nous nous attaquions était les déchets d'emballage", a déclaré Francesca DeBiase, responsable de la chaîne d'approvisionnement et développement durable du groupe américain.

Actuellement, 50 % des emballages clients de McDonald's proviennent de sources renouvelables, recyclées ou certifiées, 64 % des emballages à base de fibres proviennent de sources certifiées ou recyclées et le groupe estime qu'à l'heure actuelle 10 % de ses restaurants dans le monde recyclent les emballages.

"McDonald's est conscient que les infrastructures de recyclage, les réglementations et les comportements des consommateurs varient d'une ville à l'autre et d'un pays à l'autre dans le monde, mais elle prévoit de faire partie de la solution et d'aider à changer les choses."

Pour atteindre ces objectifs, McDonald's travaillera avec des experts de l'industrie, des gouvernements et des associations environnementales.

"Notre ambition est d'apporter les changements demandés par nos clients : utiliser moins d'emballages, privilégier des emballages produits de manière responsable et conçus pour être pris en charge après utilisation, et travailler dans et hors de nos restaurants pour augmenter le taux de recyclage et aider à créer des sociétés plus propres".

 

Vos réactions
Ajouter un commentaire...

La Rocca Zack 16 Janvier 2018
Tant que la bouffe sera dégueulasse, ils pourront mettre l'emballage bio qu'ils veulent sa ne changera pas le problème de fond. Le plus gros déchet reste la matière grasse et le sucre qui reste stocké dans le corps... et difficilement dégradable celui-là !

Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO