PPO Graphic, (91) l'imprimeur d'Astérix, devient belge

De g. à d., Robert Ganem, directeur PPO Graphic, Denis Geers, PDG de Graphius, et Philippe Geers, CFO de Graphius.

PPO Graphic souhaitait assurer son avenir et va élargir sa gamme de produits.

L'imprimerie PPO Graphic située à Palaiseau dans l'Essonne fait désormais partie du groupe familial d'imprimeries Graphius situé en Belgique. Graphius, dirigé par Denis Geers, rassemble désormais 370 salariés et réalise 78 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Imprimerie intégrée (prépresse, façonnage, reliure), PPO Graphic est spécialisée dans l'impression de bandes dessinées et de livres. Elle imprime notamment les albums d'Astérix, Gaston Lagaffe, XIII, Blake et Mortimer, Spirou ou encore Les Schtroumpfs. En 2016 (derniers résultats publiés), elle réalisait un chiffre d'affaires de 14,3 millions d'euros et compte environ 50 salariés.

L'imprimerie française continuera à fonctionner à Palaiseau (à 10 km de Paris) et profitera des économies d'échelle du groupe. Elle devrait se développer sur d'autres segments du livre couleur.

Et Robert Ganem, directeur PPO Graphic, restera actionnaire minoritaire de PPO et sera directeur du site pendant trois ans.

Assurer la pérennité de l'imprimerie

"Mon souci premier était la pérennité de mon entreprise et l'avenir de mes collaborateurs, explique Robert Ganem. Au fil des mois, des relations de confiance se sont bâties avec Graphius et il m'est apparu que c'était le partenaire qui disposait des qualités pour assurer la continuité et le développement de l'entreprise que j'ai créée il y a plus de 40 ans."

Denis Geers, le directeur de Graphius, explique : "La reprise de PPO est une étape mûrement réfléchie dans le souhait de devenir un producteur local en France. Notre large base de clientèle française existante (l'Hexagone est son deuxième marché avec 30 % de son chiffre d'affaires, ndlr), la compétence du personnel de PPO, son outil de production de grande qualité et la situation géographique aux portes de Paris, nous a convaincus de mener cette acquisition à bien."

Cette opération est sa deuxième acquisition depuis le début de l'année (fin janvier, il a repris Varoprint de cinq personnes), la 13e en dix ans et la première hors Belgique.

Graphius opérait, jusqu'à présent, avec huit imprimeries sur trois sites de production belges (Gand situé à 60 km de Lille, Nazareth et Bruxelles) et comptait 113 tours d'impression Heidelberg et un atelier de façonnage.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Essonne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise