Liquidation d'Arjowiggins à Jouy-sur-Morin : vers une pénurie de cartes grises en France ?

Suite à l'annonce de la liquidation d'Arjowiggins Security de Jouy-sur-Morin, seulement 10 mois après son rachat par le groupe d'investissements germano-suisse Blue Motion Technologies, les salariés de l'usine sont en colère.

Les Français seront-ils bientôt à court de cartes grises ? C’est en tout cas la menace que laisse planer un leader de la CGT de l’usine de Jouy-sur-Morin, en Seine-et-Marne.

Suite à l’annonce de la liquidation d’Arjowiggins Security de Jouy-sur-Morin (77), seulement 10 mois après son rachat par le groupe d’investissements germano-suisse Blue Motion Technologies, les salariés de l’usine sont en colère.

Le 16 janvier, le tribunal de Commerce de Nanterre prononçait la liquidation du site, spécialisé dans la production de papier sécurisé servant à fabriquer des billets de banque, des chèques, des passeports, mais aussi des cartes grises (lire L’ex-papeterie d’Arjowiggins de Jouy-sur-Morin (77) liquidée).

Les employés brulent des bobines de papier

Depuis l’annonce de la liquidation, les 220 employés de l’usine bloquent l’usine. Mercredi dernier, ils ont rencontré les élus locaux pour leur faire part de leur incompréhension.

Ils ont également brûlé une partie du stock de papier destiné à la fabrication des cartes grises. Sept bobines, soit près de 200 kilos de papier, auraient déjà été brulées d’après plusieurs sources. L’usine de Jouy-sur-Morin est le seul site en France à produire ce type de papier.

La CGT alerte depuis plusieurs mois sur la situation de l’usine. Malgré leur engagement initial, les nouveaux propriétaires n’ont en effet pas investi d’argent dans la société. Contrairement à l’État et aux collectivités qui ont eux, investis 600 000 euros pour créer un nouveau pont afin de faire passer des semi-remorques jusqu’à l’usine à papier.

Plus d'articles sur les chaînes :

Seine-et-Marne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...