Les annuaires papier, c'est fini

En 2021, les annuaires papier ne seront plus édités.

Elles étaient en sursis depuis quelques années. 2019 sera la dernière édition des Pages blanches papier et 2020 pour les Pages jaunes. L'éditeur SoLocal Group nous confirme cet arrêt annoncé par Le Parisien.  

"Le développement des usages internet des dernières années nous a conduits à réduire progressivement les quantités distribuées", nous explique Isabelle Lascombe, directrice des Annuaires imprimés de Solocal Groupe.

9 millions d'annuaires en 2019 pour 30 % des foyers

Ce sont 7 millions de Pages jaunes et 7 millions de Pages blanches. Cela représente 9 millions de livres, certaines Pages jaunes étant brochées avec les Pages blanches pour les départements les moins peuplés.
9 millions d'annuaires représentent 30 % des foyers. Depuis 2011, l'éditeur Solocal Group a commencé à qualifier sa base de distribution, en demandant directement aux gens par téléphone s'ils voulaient recevoir les annuaires.

Certaines éditions des Pages blanches ont déjà disparu comme en région parisienne. Seuls 69 départements le reçoivent encore. Et pour les Pages jaunes, pour la première fois cette année, elles ne seront plus distribuées en région parisienne, dans le département du Nord, les Bouches-du-Rhône et le Rhône. Les Pages jaunes seront distribuées dans 89 départements cette année.

pagesjaunes.fr, 7e site le plus consulté en France 

"Aujourd'hui, nous sommes à 89 % d'internautes en France, chiffre en constante progression, y compris sur les populations les plus âgées (+ de 60 % des personnes de plus de 70 ans sont internautes). Cela n'a plus de sens de faire des annuaires. D'ailleurs, un Français sur deux utilise pagesjaunes.fr. Le site est le 7e site le plus consulté en France."

Isabelle Lascombe note : "Nous n'avons d'ailleurs plus d'obligation légale de faire des Pages blanches depuis 2015 (lire l'article de l'époque à ce sujet : L'annuaire téléphonique sur papier en sursis). Nous avons poursuivi au-delà de notre obligation pour satisfaire le plus grand nombre et en ciblant les personnes qui veulent des annuaires."

Une évolution des demandes 

Elle poursuit : "Les professionnels se tournent vers des solutions internet : ils veulent un site web, être référencés sur Google… (ce que services que nous proposons d'ailleurs).
Et nous avons de moins en moins de clients pour financer cette production et cette distribution d'annuaires. 

Les usages évoluent. Pour nous, l'objectif n'est pas édité des annuaires, mais de fournir un service qui soit utile. Nous préférons nous concentrer sur internet. Nous avons par exemple développé une technologie pour répondre aux questions sur Alexa, l'enceinte d'Amazon."

Un chiffre d'affaires divisé par 6 en 12 ans

Certes "il y a un certain attachement des Français pour le papier", mais d'ici deux ans, les annuaires ne seront plus rentables.

Le chiffre d'affaires des annuaires représente aujourd'hui 15 % du chiffre d'affaires de Solocal. En 2018, les annuaires papier représentaient environ 100 millions de chiffre d'affaires (dont 10 % pour les Pages blanches), alors qu'en 2006, ils représentaient 6 fois plus. Depuis la fermeture de Brodard Graphique, situé à Coulommiers en Seine-et-Marne, les annuaires sont imprimés et façonnés en Angleterre et en Pologne.

Les personnes ne recevant pas les annuaires et qui souhaitent avoir ces dernières éditions peuvent en faire la demande sur www.recevoirmesannuaires.fr.

Si la directrice des Annuaires imprimés de Solocal Groupe reconnaît un attachement à cet annuaire papier, elle ne pense pas cependant que cette annonce de disparition fasse naître un sursaut d'intérêt pour l'imprimé.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...