Des étudiants en biologie travaillent sur une nouvelle encre écologique

D'abord destiné aux marchés des particuliers, le travail des chercheurs vise également l'industrie.

Des jeunes chercheurs engagés pour l’environnement

Entre une soupe hypervitaminée destinée aux Ephad, un verre détecteur de la drogue du violeur, ou encore des croquettes pour chiens âgés, un projet de cartouches d’encre écologiques a été présenté en janvier par des étudiants en biologie dans les locaux du Medef.

Le Mouvement des entreprises de France accueillait les élèves de 4e année de l’école de biologie industrielle (EBI) qui présentaient les résultats de cinq mois de travail de groupes sur la conception d’un produit, de l’idée originale à la stratégie marketing, en passant par le packaging, distribution, etc.

Fabriquer des cartouches d’encre non polluantes et zéro déchet

Ce projet de cartouches d’encre écologiques, les étudiants en biologie espèrent le concrétiser l’année prochaine, expliquent-ils au Parisien dans un article du 24 juin. Leur ambition est de révolutionner le secteur de l’impression en proposant une encre naturelle dans un emballage 100 % biodégradable. Le but est de pouvoir mettre les cartouches au compost.

Les jeunes chercheurs ne souhaitent pas donner plus de détails sur l’avancée de leurs recherches tant que le produit n’est pas breveté, explique le quotidien. Les tests sont pour l’instant réalisés dans les laboratoires de l’école.

On sait déjà que le produit s’appellera Cartaz Organ’ink et qu’il concernera en premier lieu une encre laser noire destinée aux imprimantes pour les particuliers. Mais les étudiants projettent également d’étendre leurs recherches aux encres couleur et à l’offset. Des entreprises, dont la maison d’édition Bayard, seraient intéressées, précise le journal.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...