Brèves / Les petites infos de l'industrie des arts graphiques - 28 juin 2019

Un piteux cambriolage, un investisseur près à investir dans la finition, Quark en abonnement, 50000 tee-shirts pour une imprimerie du Nord, les trois bandes d'Adidas ... Les petites infos de la semaine.

Une imprimerie normande cambriolée

L'imprimerie Demortreux située à Vire dans le Calvados de six personnes a été victime d'une effraction lors du week-end du 22 au 23 juin. Les cambrioleurs ont brisé une vitre du bâtiment et ont vidé les placards relate le journal La Voix - Le Bocage. Leur butin ? 60 euros !

Rencontre avec un investisseur 

Jeudi 18 juillet, la chambre syndicale nationale de la Reliure, Brochure, Dorure (RBD) recevra un entrepreneur français vivant à l'étranger qui souhaite s'impliquer et investir dans ces métiers.
"Nous le recevrons donc au titre de notre collectif et de notre chambre syndicale afin d'envisager les modes de coopérations possibles", explique la chambre. Pour participer à cette rencontre, il faut contacter Pascal Pluchard, le président RBD.

QuarkXPress désormais au mois ou à l'année 

Le logiciel de mise en page QuarkXPress est désormais disponible sous forme d'abonnement mensuel ou annuel via le Mac App Store. "Quark avait lancé QuarkXPress dans le Mac App Store en 2018 et, en réponse aux demandes des clients, élargit maintenant les options d'achat avec ces deux nouvelles formules d'abonnement", indique l'éditeur.
Les tarifs d'abonnement sont de 32,99 euros pour un règlement mensuel ou 329,99 euros pour un abonnement d'un an. (Il est toujours possible d'acheter une licence perpétuelle.)

Un beau marché remporté par l'imprimerie Pub'OS

Pub OS, l'imprimerie spécialisée dans la sérigraphie et la tampographie, installée dans le Nord à Wambrechies et dirigée par Stéphane Desseaux et Olivier Vasseur, a remporté le marché pour confectionner les tee-shirts souvenirs de la Coupe du monde féminine de football 2019. 50 000 maillots souvenirs en trois modèles, vendus par la Fédération internationale de football (Fifa) ont ainsi été conçus et imprimés par sérigraphie et ce, en seulement trois semaines, rapporte le journal 20 Minutes. 

Les trois bandes Adidas ne sont pas une marque

Mercredi 19 juin, le Tribunal de l'Union européenne a rejeté le recours d'Adidas. L'équipementier sportif allemand souhaitait enregistrer les trois bandes de son logo en tant que marque. Cette demande avait été déjà refusée en 2016 par l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (UEIPO). Pour le tribunal, les trois bandes n'ont pas de caractère suffisamment distinctif mais sont "une marque figurative ordinaire".
Une marque est "le symbole par lequel vos clients vous reconnaissent. Elle vous différencie de vos concurrents", selon la définition de l'UEIPO. Une marque peut être un nom, une figure, une couleur ou un son.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...