Un nouveau papier intelligent pour le packaging ou les maisons connectées

PaperTouch est sensible au toucher et même au souffle. Il peut capter des données et transmettre des informations.

Un papier aux fonctions inédites a été développé par des chercheurs de l’école Grenoble INP — Pagora. Baptisé PaperTouch, ce papier contient des capteurs sensibles au toucher et au souffle ainsi que des antennes connectées qui réagissent à l’approche d’un smartphone doté de la technologie NFC.

Ce papier interactif peut donc s’animer, et même s’illuminer, dès lors qu’on le touche ou que l’on souffle dessus. De nombreuses applications peuvent être développées à partir de ce support. Les chercheurs du LGP2 ont par exemple développé des emballages lumineux et communicants pour le secteur du luxe. Ils ont aussi créé un clavier en papier, qui réagit au souffle, que pourraient utiliser les personnes tétraplégiques.

Le PaperTouch pourrait aussi servir dans les bâtiments, par exemple dans les papiers peints pour les maisons connectées.

Un papier recyclable

Le PaperTouch est principalement constitué de fibres de cellulose, ce qui le rend compatible avec le procédé de recyclage papier/carton, explique Grenoble INP.

« Son circuit électronique a été posé entre 2 feuilles de papier encore humide qui formeront une seule feuille une fois sèches. En fin de vie, PaperTouch ne contenant pas le moindre adhésif, les fibres de cellulose sont séparées de la partie électronique et dispersées lorsque le papier interactif est trempé dans l’eau. »

Co-inventé par Grenoble INP et le CNRS, le PaperTouch a été développé par Laboratoire du Génie des Procédés Papetiers (LGP2 - Grenoble INP/CNRS), affilié à l’école Grenoble INP - Pagora.

L’équipe du LGP2 comprend 21 chercheurs permanents et 35 doctorants, post-doctorants ou ATER. En moyenne, 7 brevets sont déposés chaque année.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...