Les projets de la papeterie de Condat (24) se précisent

Le site reçoit l'aide "la plus importante jamais engagée" par le Conseil général de la région.

Située au Lardin-Saint-Lazare en Dordogne, la papeterie de Condat qui fait partie du groupe espagnol Lecta va recevoir une aide exceptionnelle de 19 millions d'euros de la part du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. Cette aide "la plus importante jamais engagée" par les élus est une grande avancée dans le plan de diversification annoncée par le groupe il y a déjà un an.

Avec cette enveloppe, le Conseil régional souhaite éloigner la menace d'une fermeture de l'usine qui emploie aujourd'hui 457 personnes. Un temps "envisagée", cette fermeture serait une "catastrophe sociale et territoriale" aux conséquences "dramatiques", indique le communiqué de presse du conseil (lire Inquiétude autour de l'avenir de la papeterie de Condat).
D'ailleurs depuis un an, l'une des deux machines à papier est à l'arrêt (lire La papeterie Lecta de Condat (24) stoppe l'une de ses machines à papier) et l'effectif est passé en quelques mois d'environ 500 à 457 personnes (dont 180 aujourd'hui en formation).

Ces 19 millions d'euros font partie d'un projet global de 60 millions d'euros (dont 35 millions d'euros de l'Etat : lire  35 millions d'euros d'aide pour la papeterie de Condat). Le groupe compte diversifier la production du site avec l'installation d'une nouvelle ligne de production de papier à destination des étiquettes.

Une chaudière à biomasse "destinée à rétablir la compétitivité énergétique du site de Condat" selon le conseil régional doit également être installée. Et pour cela, le groupe est égalemet soutenu par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) à hauteur de 14 millions d'euros.

"C'est un plan de relance en phase avec notre feuille de route Néo Terra, dédiée à accélérer la transition écologique et énergétique, qui conforte un site industriel majeur en secteur rural" déclare Alain Rousset, le président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...