La papeterie Lecta de Condat (24) stoppe l'une de ses machines à papier

En raison d'une surcapacité, l'une des deux lignes sera temporairement arrêtée.

La ligne 8 de production de l'usine à papier de Condat, située au Lardin-Saint-Lazare en Dordogne, sera stoppée à la fin du mois d’avril. Le groupe papetier espagnol Lecta indique que cet arrêt est un "réajustement de la production" et "sera de nouveau évalué dans les prochains mois, en fonction de l'évolution du marché". Le site emploie plus de 500 personnes

Il explique : "Ces dernières années, la baisse de la demande de papiers couchés sans bois a provoqué une surcapacité de production au sein de l'industrie papetière. Cette tendance décroissante, qui s'est accentuée au cours des derniers mois, est la raison principale de l'arrêt temporaire de la ligne 8."

La ligne 4 de l'usine ainsi que l'activité complémentaire des autres usines de fabrication de papiers couchés sans bois (Lecta dispose d'une capacité de production supérieure à 850 000 tonnes par an) seront mises à contribution pour compenser cette interruption.

Le groupe travaille toujours sur le plan stratégique de transformation de Condat, afin de pérenniser l'avenir de l'usine. Cette réorientation porterait sur la transformation de la ligne 8 qui passerait de la fabrication du papier couché deux faces à la production des papiers de spécialité pour étiquettes et emballage flexible. Ce projet devrait se concrétiser dans les mois à venir.

Lecta contacté aujourd'hui ne nous a pas encore répondu sur les répercussions de cet arrêt sur l'emploi.

Plus d'articles sur les chaînes :

Dordogne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...