Coronavirus : Ultima Displays (44) adapte sa production pour réaliser des masques

Pour la première fois dans l'histoire d'Ultima Displays France, des masques de protection sortent de l'atelier de couture, remplaçant drapeaux, enrouleurs et tissus tendus.

De nouveaux partenariats se nouent en épidémie de coronavirus. Ultima Displays France, qui produit habituellement des éléments de communication visuelle, a répondu à l'appel lancé par le groupe Mulliez-Flory. Manquant cruellement de lignes de finition, ce fabricant de vêtements professionnels a mis à contribution l'équipe couture d'Ultima Displays pour réaliser des masques de protection contre le coronavirus.

Depuis deux semaines, l'entreprise située à Carquefou en Loire-Atlantique livre des masques lavables en tissu. "Mulliez-Flory fournit la matière première et le patronage, et nous nous occupons de la confection. Aujourd'hui, nous réalisons plus de 1 000 masques par jour", explique Philippe Bouffant, le directeur général d'Ultima Displays France.

D'ordinaire, les 25 couturières confectionnent des drapeaux, enrouleurs et tissus tendus, mais cette activité de communication visuelle est actuellement quasiment à l'arrêt depuis le confinement. "C'est en effet une toute nouvelle production, mais nous faisions déjà de la production sur mesure avec des supports tubulaires", souligne le directeur. Cette nouvelle ligne de production a ainsi pu être mise en place en à peine deux jours, le temps d'adapter les piqueuses plates.

Aujourd'hui, neuf couturières travaillent à l'atelier afin de respecter les consignes sanitaires de distance. "Nous souhaiterions maintenant arriver à 3 000 masques par jour, en passant à deux équipes. Mais de toute façon, ces masques sont des éléments de protection sanitaires importants. Je préfère maîtriser la qualité que d'augmenter la quantité".

Plus d'articles sur les chaînes :

Loire-Atlantique
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...