Presstalis devient France Messagerie

Le nouveau distributeur de presse est dès à présent opérationnel.

La distribution de la presse en France voit enfin le bout du tunnel. Le tribunal de Commerce de Paris valide l'offre de reprise de Presstalis portée par la coopérative des quotidiens et plusieurs groupes de magazines. Et Presstalis devient France Messagerie.

France Messagerie est opérationnelle dès aujourd'hui, indique Presstalis dans un ultime communiqué. Dans son tout premier tweet, le nouveau distributeur indique : "Notre ambition : être LA société de #distribution de #presse transparente, agile et professionnelle, capable de répondre aux enjeux de la filière au cours des prochaines années."

"La cessation de paiement de Presstalis a laissé nombre d'éditeurs en situation de fragilité, a appauvri le réseau de diffuseurs et a meurtri le corps social après les nécessaires réductions d'effectifs et la liquidation de certaines entités du groupe", déclare Louis Dreyfus, président du directoire du Monde et de la coopérative des quotidiens, dans les colonnes du Monde. "Dès demain, France Messagerie devra travailler sans relâche pour pérenniser son modèle économique et offrir aux éditeurs une prestation de qualité, tout en garantissant aux éditeurs leurs flux financiers."

Très endettée, l'entreprise qui assurait 75 % de la distribution de la presse en France était en dépôt de bilan depuis fin avril. Mi-mai plusieurs de ses filiales régionales (la SAD et la Soprocom), qui employaient plus de 500 personnes, avaient été liquidées.
La distribution en points presse en était très fortement perturbée, notamment à Lyon et Marseille.
Et aucun accord pour la relance de Presstalis n'avait été trouvé entre les deux groupes d'éditeurs qui constituent Presstalis, la coopérative des magazines, actionnaire à 73 % de Presstalis, et la coopérative des quotidiens (27 %).

Louis Dreyfus ajoute : "Avec les organisations syndicales, France Messagerie poursuivra les discussions en cours afin de lever les derniers blocages et permettre que la presse soit distribuée sur l'ensemble du territoire et que les diffuseurs soient à nouveau approvisionnés quotidiennement".

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...