Une imprimante mythique au musée de l'informatique au Japon

La "nouvelle" imprimante que le musée de l'informatique japonais accueille est un objet caractéristique de l'évolution des techniques dans le domaine de l'impression.

Le musée de l'informatique a été créé à l'initiative de l'IPSJ (Information Processing Society of Japan), pour recenser les produits et techniques ayant pris part au rayonnement du Japon en matière technologique.

La société Oki Data Corporation communique sur l'entrée d'une de ses imprimantes dans ce musée, qui regroupe ce que le Japon a connu comme innovations en matière de technologie.

L'imprimante Oki Wiredot, qui date de 1968, est un produit marquant en ce qu'il constitue la première imprimante matricielle à impact, un ancêtre de l'impression numérique puisque la technique part du point pour l'impression.

Ces imprimantes ont ensuite connu de multiples améliorations et innovations, en termes d'encombrement, de poids et de facilité d'utilisation. Le produit qui vient d'entrer au musée est symbolique du monozukuri, l'art de la conception et de la production d'objets techniques, dans lequel la société Oki s'implique particulièrement.

La société se montre donc particulièrement fière de la présence de cette imprimante au musée de l'informatique – une démonstration de continuité dans le savoir-faire japonais.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...