Brèves / Les petites infos de l'industrie des arts graphiques - 11 octobre 2019

Le Inverted Jenny © Spink USA

Une erreur d'impression fait s'envoler le prix d'un timbre, Copiver obtient une excellente note, le géant de l'agroalimentaire change ses emballages... Les petites infos de la semaine.

1,74 million de dollars pour une erreur d'impression sur un timbre  

Le 27 septembre dernier, un timbre américain de poste aérienne de 1918 s'est vendu lors d'une vente aux enchères organisée par Spink USA pour 1 740 000 dollars (soit 1,584 million d'euros) pour un bloc de quatre exemplaires.
Connu sous le nom de Inverted Jenny (le Jenny renversé), ce timbre de 24 cents rouge et bleu représentant l'avion Curtiss JN-4 Jenny est l'un des timbres les plus chers au monde en raison d'une erreur d'impression.
Timbre bichromie, il représente l'avion Jenny imprimé à l'encre bleue à l'envers dans son cadre rouge. Il a été réalisé en taille-douce dans l'urgence. La gravure commence le 4 mai 1918, l'impression le 10 mai et le timbre se retrouve en bureaux de poste le lundi 13 mai. La majorité des mauvaises feuilles sont détruites, mais une feuille de cent exemplaires passe à travers les mailles du filet.

Oki Europe : un nouveau VP pour l'Europe du Sud

À partir du 1er octobre 2019, Daniel Morassut prend le poste de vice-président Europe du Sud d'Oki Europe (France, Italie, Péninsule ibérique) et sera basé en France. Il remplace Marzio Gobbato qui est nommé directeur général adjoint OKI Europe pour la zone EMEIA.

L'imprimerie Copiver dans le haut du classement des entreprises RSE 

L'imprimerie numérique Copiver, située à Plessis Robinson dans les Hauts-de-Seine, obtient la reconnaissance Gold attribuée par EcoVadis. Cette évaluation note les principaux impacts Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) d'une entreprise sur la base de documents. La note globale EcoVadis sur 100 reflète la qualité du système de gestion de la RSE de l'entreprise au moment de l'évaluation. "Avec un score de 70/100, nous améliorons notre notation de 6 points !" se félicite l'imprimeur. "Nous conservons ainsi notre médaille d'or et notre classement dans le top 5 % des entreprises engagées et performantes en Responsabilité sociétale des entreprises."

Deux fois moins de plastique neuf pour Unilever

Le géant Unilever qui possède plus de 400 marques du secteur agroalimentaire et des cosmétiques (Dove, Magnum, Lipton, Omo...) s'engage à réduire de moitié sa production d'emballages à partir de plastique neuf d'ici 2025.
Le groupe qui utilise environ 700 000 tonnes de plastique par an réduira de moitié son utilisation de plastique vierge en réduisant de plus de 100 000 tonnes son utilisation absolue d'emballages plastiques tout en accélérant son utilisation de plastique recyclé et contribuera à la collecte et à la transformation de plus d'emballages plastiques qu'elle n'en vend d'environ 600 000 tonnes.
"Nous sommes également déterminés à nous assurer que nos emballages plastiques soient réutilisables, recyclables ou compostables. Cette action exige de repenser fondamentalement notre approche en matière d'emballage et de produits. Elle nous oblige à introduire de nouveaux matériaux d'emballage ainsi que de nouveaux modèles commerciaux, comme la réutilisation et la recharge, à une vitesse et à une intensité sans précédent", indique le groupe dans un communiqué.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

recrute