Serge Bardy a remis son rapport sur la filière papier

Le député de Maine-et-Loire, après neuf mois de travail, a remis officiellement son rapport qui préconise 34 mesures.

Depuis le 10 janvier, Serge Bardy, député de Maine-et-Loire, travaillait sur un rapport gouvernemental au sujet de la compétitivité de la filière papier recyclée en France. 

Après plus d’une centaine d’auditions et 25 visites de sites, il a remis officiellement ce mercredi, le dossier d’étude. Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et Thierry Mandon, secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat, ont reçu un exemplaire de ce rapport intitulé "De l’intelligence collaborative à l’économie circulaire : France terre d’avenir de l’industrie papetière". 

Dans ce dossier de 350 pages, il propose 34 chantiers pour développer le recyclage et renforcer la filière papier.

La première proposition est la désignation d’un chargé de mission national pour la filière cellulose. ″Il nous faut recruter un chargé de mission au plan national pour structurer cette filière selon un modèle d’économie circulaire, porter ce discours auprès des politiques et des médias" expliquait Serge Bardy dans un entretien à Ouest-France.

Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, commente favorablement cette mesure : ″Cela permettrait de mettre en œuvre les recommandations du rapport pour déployer l’économie circulaire à cette filière du papier recyclé et de consolider le potentiel de développement de l’industrie papetière française.″

Le rapport préconise aussi plusieurs mesures permettant d’améliorer le tri et ainsi sécuriser les approvisionnements des usines en papiers récupérés : une réglementation plus stricte de la mise en décharge des papiers usagés, l’uniformisation des consignes de tri en France, la séparation à la source des produits fibreux et non fibreux ou l’obligation d’installation dans les logements neufs d’un dispositif de tri à la source.

D'autres pistes pour soutenir la consommation de papier recyclées sont proposées : ″Et même les manuels scolaires de nos enfants (...) pourraient en effet être en papier recyclé !″  estime le président de l’Assemblée nationale.

″L’application de l’écologie industrielle et territoriale, une approche globale qui permet de considérer le système industriel d’un territoire comme un écosystème, dans une perspective d’économie circulaire. Elle est déjà un peu déployée sur certains sites, souvent pour diminuer la facture énergétique : les "déchets ou matières" résultant d’une industrie constituent la ressource d’une autre. ″

Mais Serge Bardy montre ″qu’on peut aller plus loin dans la mutualisation des services communs, des achats communs et des partages.″ 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...