Consulter moins souvent sa boîte mail réduit le stress

Des chercheurs canadiens ont étudié les effets des emails sur le bien-être. Les résultats confirment ce que l'on peut facilement supposer : la consultation constante des emails conduit au stress et ignorer intentionnellement ses messages a des bienfaits psychologiques.

Inspiré par sa propre expérience, Kostadin Kushlev, chercheur à l'Université de British Columbia située au Canada et doctorant au département psychologie, a décidé d'examiner les répercussions des emails sur le stress.

Avec Elizabeth W. Dunn, elle aussi chercheur dans la même université, il a mené une expérience, sur deux semaines, afin d'étudier la façon dont la fréquence de consultation du courrier électronique affecte le bien-être.

124 adultes, qui pour deux tiers étaient des étudiants tandis que les autres travaillaient dans des entreprises de différents secteurs, ont été répartis en deux groupes.
Durant la première semaine, l'un des groupes avait pour consigne de ne vérifier ses emails que trois fois par jour. L'autre groupe était, quant à lui, libre de vérifier son courrier électronique autant de fois qu'il le souhaitait. Au bout de sept jours, les groupes échangèrent leur directive de consultation d'emails. Les participants furent interrogés régulièrement sur leur état de stress.

"Nos résultats ont montré que les gens se sentaient moins stressés quand ils vérifiaient leurs emails moins souvent", explique Kostadin Kushlev.

Les auteurs de l'étude notent également que la plupart des participants ont trouvé très difficile de vérifier leur email seulement quelques fois par jour. "Les gens trouvent qu'il est difficile de résister à la tentation de vérifier les courriels, et pourtant résister à cette tentation réduit leur stress."

Après cette expérience, Kostadin Kushlev affirme avoir changé ses habitudes : "Je vérifie maintenant mes emails par morcellement répartis dans la journée, plutôt que constamment en répondant aux messages dès qu'ils viennent. Et je me sens mieux et moins stressé."

 

(Illustration : détail d'une photo de Daniel Epstein, Flickr)

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...