HarperCollins raye Israël de ses atlas

L'éditeur américain a rayé Israël de ses atlas destinés aux écoles du Moyen-Orient, pour tenir compte des "préférences locales".

Dans des atlas de HarperCollins, publié en mai 2014, Israël n'existe pas, une suppression révélée par le journal catholique britannique The Tablet.

Dans ce manuel de géographie destiné aux étudiants d'écoles anglophones au Moyen-Orient, la Jordanie et la Syrie s'étendent jusqu'à la mer Méditerranée, ignorant totalement l’État d'Israël. 

Le responsable de Collins Bartholomew, la filiale spécialiste des cartes chez HarperCollins, interrogé par The Tablet, ne se démonte pas et explique que ces modifications tiennent compte des "préférences locales", car inclure Israël aurait été "inacceptable" pour les clients des pays du Golf. 

Cette "modification" a provoqué de vives critiques à l'égard de l'éditeur américain lors de la Conférence des évêques catholiques d'Angleterre et du pays de Galles, qui a pointé les dommages que cela pouvait avoir sur les efforts de paix dans la région, entre Juifs et Palestiniens.

Et si sa filiale assume ce choix, HarperCollins s'excusait, le 31 décembre, sur sa page Facebook :


"Ce produit a été retiré de la vente dans tous nos territoires et les stocks restants seront détruits. HarperCollins s'excuse sincèrement pour cet oubli et pour toute offense causée."

Cette édition a également été retirée du site Internet de l'éditeur.

Comme le rappelle Jane Clements, directrice du Conseil Chrétien et Juif, dans les colonnes de The Tablet, les cartes sont des outils puissants en ce qui concerne la légitimation ou non de l'autre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...