L'imprimerie SRO-Kundig (Suisse) ferme brutalement ses portes

Les 30 salariés de cette imprimerie genevoise ont été licenciés jeudi 8 octobre avec effet immédiat.

La deuxième plus grande imprimerie dans le canton de Genève vient de fermer ses portes. SRO-Kundig, qui employait une trentaine de salariés à Versoix, a été mise en faillite le 1er octobre dernier. Jeudi 8 octobre, tous les employés de l’entreprise ont été licenciés avec effet immédiat. Les travaux en cours ont été suspendus. Syndicom, le syndicat suisse des médias et de la communication, a toutefois indiqué que tous les salaires seraient maintenus pendant trois mois.

« C’est très regrettable pour le canton de Genève. On constate un délitement complet des structures dans les arts graphiques », a déclaré vendredi à l’ats Alexis Patino, secrétaire syndical en charge des arts graphiques chez Syndicom.

La faillite de SRO-Kundig résulte d’une succession de problèmes qui ont démarré en 2013 lors du déménagement de l’imprimerie. Des investissements couteux conjugués à un retard dans la mise en production ont entrainé la perte de mandats de clients. La PME qui employait encore plus de 70 personnes il y a 10 ans avait été contrainte de réduire peu à peu ses effectifs.

À cela s’est ajouté le choix de certains clients de faire appel à des imprimeurs moins chers situés à l’étranger, notamment en France, en Belgique ou en Italie. Ces derniers mois, il manquait environ 1,5 million de francs suisses à l’entreprise pour maintenir son activité.

SRO-Kundig était née en 1985 de la fusion entre Service Rapide Offset et Kundig (une imprimerie familiale fondée en 1832). Elle imprimait notamment des magazines haut de gamme dans les domaines des arts, de la culture et de l’horlogerie.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...