Un magazine entièrement personnalisé ravive l'intérêt des lecteurs

Pour attirer l'attention des passagers d'un vol sur son magazine, une compagnie aérienne a édité des revues complètement uniques, personnalisées avec les préférences de chacun de ses passagers.

Le
Extrait de la vidéo de FCB Milan.

Les passagers d'un vol de la compagnie brésilienne Tam au départ de Milan pour Sao Paulo ont eu d'abord la surprise de trouver à leur siège leur prénom avec leur photo en une du magazine de bord.

Et en ouvrant le magazine, ils ont pu voir que tout le contenu était personnalisé suivant leurs goûts, chaque exemplaire étant unique, de la couverture à la dernière page.

D'habitude, les passagers passent moins de 3 % de leur temps en vol à lire les magazines de bord, selon le directeur maketing de Tam Europe. Et moins de 11 % des voyageurs se souviennent de ce qu'ils ont lu. Les chiffres n'étant pas satisfaisants, Tam a tenté une approche complétement différente. Et a réussi.

Le temps de lecture en hausse de 1200 % !

Ce magazine au contenu personnalisé a été lu entièrement par tous les passagers, le temps de lecture moyenne pendant le vol a augmenté de 1200 % et 100 % des passagers ont décidé d'emporter leur magazine.

Pour réaliser ce projet, Tam a collaboré avec l'agence de publicité italienne FCB Milan. Les informations sur les passagers ont été récoltées avec Facebook. Tam a intégré un module du réseau social lors du processus d'achat des billets.

La compagnie a ainsi pu en apprendre davantage sur leurs préférences comme leurs restaurants ou leurs destinations favorites. Elle a aussi eu accès à des photos et aux actualités publiées par chaque personne.

L'un des articles du magazine par exemple relatait les événements importants du jour de la naissance du passager.

Ce magazine de bord, "onboard" en anglais, a été baptisé le magazine "OwnBoard" (magazine "personnel de bord").

Bien qu'il soit difficile de reproduire cette expérience pour chaque vol (tant au niveau de la logistique que de la collecte d'informations personnelles sur la vie des voyageurs), le OwnBoard montre que la combinaison de la presse écrite, des réseaux sociaux et de l'impression numérique à données variables peut dynamiser un produit print jusqu'ici délaissé. 

Vos réactions
Ajouter un commentaire...

Bertrand Hoffer 17 Février 2016
pourquoi l'impression n'est pas morte, excellent!

Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO