Une entente sur les prix des papiers kraft ?

© Gascogne

La Commission européenne a ouvert une enquête sur une entente illicite sur les prix des papiers kraft et les sacs en papier. Elle vise, à l'heure actuelle, le groupe papetier Gascogne.

Spécialisé dans le bois, le papier et la production d'emballages et de sacs, le groupe Gascogne basé à Mimizan dans les Landes est visé à nouveau par une enquête sur une entente illicite sur les prix.

La Commission européenne s'est rendu la semaine dernière dans les locaux de la société Gascogne Papier et Gascogne Sacs, à Mimizan et à Mérignac en Gironde, dans le cadre d'une enquête de concurrence concernant les papiers kraft blanchi et non blanchi et les sacs industriels en papier.

Dans un communiqué, Gascogne Papier, leader mondial de papier kraft naturel frictionné, et Gascogne Sacs, l'un des plus gros producteurs de sacs en Europe, indiquent coopérer "pleinement" avec la Commission Européenne. Ils se disent également "étrangers à d'éventuelles pratiques d'entente" et considèrent agir sur ces marchés "en conformité avec les règles de concurrence".

De plus, la direction précise que cette enquête n'a "aucun lien" avec celle à l'issue de laquelle sa filiale Sachsa Verpackung avait été sanctionnée par la Commission européenne. Elle lui reprochait des comportements irréguliers sur le marché des sacs en plastique, "comportements initiés avant que Gascogne n'acquière cette société en 1994". Gascogne s'était vu confirmer, en 2013, une amende de 13,2 millions d'euros par la Cour de justice européenne.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Landes
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...