Une étiquette, trois procédés d'impression pour la bière spéciale d'Heineken

La bière spéciale H41 a une étiquette souple dont le centre ressemble à du papier.

Pour le lancement de sa bière en édition limitée, Heineken a demandé à Constantia Flexibles une étiquette spéciale qui a nécessité trois procédés d'impression différents.

En 2011, dans une forêt de Patagonie, des scientifiques ont découvert une levure sauvage, qui serait à l'origine de toutes les bières blondes du monde. Le maître brasseur d'Heineken, Willem Van Waesberghe, a décidé d'utiliser cette levure pour concevoir une bière en édition limitée, la bière H41 en référence aux coordonnées géographiques de la découverte.

Pour cette cuvée spéciale, l'équipe de designers du groupe brassicole néerlandais souhaitait une bouteille différente de la bouteille classique Heineken, mais aussi reconnaissable en tant que marque Heineken.

Le brasseur s'est tourné vers le groupe autrichien Constantia Flexibles pour créer un étiquetage en trois parties (avant, dos et col) qui transmette la singularité de cette nouvelle bière. Le brief demandait des étiquettes transparentes avec des zones imprimées et avec, au centre, l'apparence du papier, et le code couleur de la marque Heineken, un vert "fumé" et des effets argentés très brillants.

Pour répondre à cette demande particulière, Constantia Flexibles a combiné pas moins de trois techniques : l'impression sérigraphique en rotative, l'impression flexographique et la dorure. 

Heineken H41 a lancé cette année sur les marchés italien et néerlandais.

Constantia Flexibles est l'un des principaux fabricants d'emballages et d'étiquettes souples. Il emploie environ 10 000 personnes dans 55 sites de production répartis dans 23 pays dont la France. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...