Explosion à l'usine de papier d'Arménie (92)

Deux personnes ont été blessées.

Le

Lundi matin, une explosion a soufflé une partie des ateliers de l'usine de papier d'Arménie, fondée en 1885 et située à Montrouge, en Île-de-France. 

Une trentaine d'engins et une centaine de sapeurs-pompiers sont dépêches sur les lieux. L'incendie a été rapidement maîtrisé. Des machines de production et du mobilier ont été endommagés par l'explosion. Des vitres du bâtiment ont également été soufflées, d'aprés FranceTVinfo. Une dizaine de personnes se trouvaient à l'intérieur. Deux personnes ont été blessées. 

"Ce matin, nous avons été victimes d'une explosion industrielles dont les causes sont encore incompréhensibles", indique sur son site internet Mireille Schvartz, dirigeante la papeterie et arrière-petite-fille du co-fondateur Henri Rivier.

Un témoin, mari d'une de salariés, indique au Parisien que c'était le jour du trempage des feuilles.

Pour fabriquer le papier d'Arménie, un papier de type buvard en fibre d'origine naturelle est trempé dans un mélange de résine de Styrax, d'éthanol et d'extraits de parfums.

La production du Papier d'Arménie sera interrompue pendant dix jours, précise également Mireille Schvartz. Rectification : un jour après l'explosion, la directrice indique que la production est finalement stoppée pour une durée de trois à quatre mois. 


Six mois et 12 étapes de fabrication sont nécessaires à la confection de ce papier odorants. Pour plus d'informations sur la confection de ces carnets lire Le papier d'Arménie, un bastion du patrimoine francais.

 

 



Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO