Google et Microsoft s'engagent contre le piratage

Les moteurs de recherche Google et Bing (Microsoft) se sont engagés au Royaume-Uni à limiter la visibilité des sites qui violent le droit d'auteur.

Le

Les géants américains Google et Microsoft ont signé un « code de conduite » au Royaume-Uni pour rendre moins visibles les sites qui violent le droit d’auteur en proposant des contenus piratés (films, musique, logiciels, etc.).

Sous-référencement des sites pirates

Les moteurs de recherche s’engagent à ne pas mettre en avant ces sites et au contraire à valoriser les sites proposant une offre de téléchargement légal.

Ce nouveau code de conduite a été signé suite à des échanges avec les organisations représentant les ayants droit, encadrés par le bureau de la propriété intellectuelle britannique et le ministère de la Culture.

D’après le quotidien britannique The Telegraph, cet accord intervient suite à une campagne de plusieurs années organisée par les ayants droit.

Les moteurs de recherche opèreront en collaboration avec la British Phonographic Industry (BPI), représentant des labels britanniques, la Motion Picture Association, organisation interprofessionnelle pour l’industrie cinématographique, et l’Alliance for Intellectual Property.

L’agence britannique de la propriété intellectuelle espère des changements concrets d’ici juin et souligne que cet accord est "le premier du genre au Royaume-Uni".

Le déférencement d’un ou de plusieurs sites n’est pas en soi une nécessite. Il suffit de baisser son classement d’une page pour contribuer largement à son invisibilité. Lors de leurs recherches, la plupart des internautes ne dépassent pas les dix premiers résultats.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO