Des imprimeurs nantais fêtent le Saint Patron des imprimeurs

À l'occasion de la Saint-Jean Porte Latine, le musée de l'imprimerie de Nantes ouvre ses portes gratuitement le samedi 5 mai. Une trentaine de professionnels feront fonctionner l'ensemble du matériel du Musée.

"Une journée IMPRESSION'NANTES... On se presse au Musée !"

Le 5 mai prochain, pour la Fête des imprimeurs (la Saint-Jean Porte Latine), le Musée de l’Imprimerie de Nantes ouvre ses portes au public gratuitement.

Toute la journée, une trentaine de professionnels feront fonctionner l’ensemble du matériel du Musée.

"Sous vos yeux, les caractères s’assembleront, les textes naitront, les affiches sortiront des presses. Les dessins d’artistes sur pierres lithographiques feront bonne impression et les plaques de cuivre gravées ne seront pas en reste", annonce le musée.

Une histoire de Saint Patron

Traditionnellement, chaque métier a son Saint Patron. Ainsi, pour suivre l’évolution des sociétés, Jean-Paul II n’a pas hésité en 2001 à designer Isidore de Séville comme Saint Patron des informaticiens.

Les imprimeurs, eux, ont comme protecteur Saint-Jean Porte Latine. Ce Saint Patron protège également les typographies et les ciriers. Il était autrefois aussi protecteur des vignerons mais a été remplacé dans cette tâche par Saint Vincent.

Au 1er siècle après J.C., sous l’Empereur Domitien, l’apôtre et évangéliste Saint-Jean est condamné par le pouvoir à être plongé dans un bain d’huile bouillante au pied de la porte de Rome mais ce bain n’a pas l’effet attendu et saint Jean en ressort rafraîchi et rajeuni.

Cette porte aurait ensuite été renommée Porte Latine. On explique le fait que Saint-Jean soit devenu le patron des imprimeurs par la forme des deux battants de la Porte Latine — qui évoque celle d’un livre — et par l’huile censée brûler Saint-Jean, apparentée aux encres grasses de l’imprimerie. La Saint-Jean Porte latine est célébrée le 6 mai.

Plus d'articles sur les chaînes :

Loire-Atlantique
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...