Les cheminées de la papeterie Stora Enso de Corbehem (62) démolies

Une page de l'histoire industrielle de Corbehem se tourne.

Le

Ce matin, à Corbehem dans le Pas-de-Calais, un large périmètre de sécurité était été mis place autour de l'ancien site industriel de Stora Enso fermé en 2016. Les deux cheminées de la papeterie qui culminaient à 85 m de hauteur ont été détruites par explosifs par l'entreprise Cardem.

Des dizaines d'anciens salariés de la papeterie et des voisins sont venus assister à cette démolition qui marque la fin d'une époque industrielle riche.

En 2014, le groupe finlandais Stora Enso avait annoncé son intention de fermer l'usine de fabrication de papier pour magazine, faute de repreneur. Cela avait entraîné le licenciement des 334 personnes du site (lire Les salariés de Stora Enso ont perdu leur combat).
Le permis de démolir avait été déposé en juillet 2016, puis la machine à papier démontée et installée en Chine. En novembre 2017, les ouvriers ont continué le démantèlement du site en attaquant à l'écorceur du parc à bois.
Et fin 201, Stora Enso et le groupe international de la logistique Goodman avaient trouvé un accord : Goodman compte construire une base de 66 000 m² sur l'ancien parc à bois de Stora Enso et sur l'ancienne piscine Béghin, aujourd'hui à l'abandon.

Il faudra encore une quinzaine de mois de travaux à la société Cardem pour raser l'ensemble du site.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO