Grève à la papeterie Sical (62)

© Google street view

Les négociations annuelles obligatoires ne seraient pas à la hauteur de l'investissement des salariés.

La papeterie Sical du groupe Rossmann est à l'arrêt depuis mardi 26 mars. Les employés ont voté une grève illimitée demandant une renégociation de leurs salaires.

Basé à Lumbres dans le Pas de Calais, le site qui emploie 290 personnes est spécialisé dans la production de papiers pour ondulé. Et avec une année 2018 présentée par la direction comme exceptionnelle en termes de résultats et un début d'année 2019 en hausse selon la CGT, les syndicat revendique des négociations annuelles obligatoires (NAO), elles aussi, "exceptionnelles".

Dans un tract, le syndicat explique que les "négociations ne sont pas à la hauteur de l'investissement des salariés" : "Au contraire, la direction a rejeté la plupart de nos demandes sans aucune explication".

La CGT Sical demande notamment une revalorisation des salaires de 3 % et 40 euros à compter du 1er février. La direction a pour l'instant accepté une hausse de 1,82 % pour tous les salariés ou 2 % pour les ouvriers et agents de maîtrise. 

Selon nos informations, une réunion a eu lieu ce matin entre les représentants des salariés et la direction. Mais la grève est maintenue.

Plus d'articles sur les chaînes :

Pas-de-Calais
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...