Fin de l'OPA de Xerox sur HP

Le Covid-19 a eu raison du projet de Xerox.

Xerox abandonne. Invoquant la crise sanitaire mondiale et les turbulences macroéconomiques qui en résultent, le constructeur américain de presses et de photocopieurs retire son offre d'achat hostile pour acquérir HP.

"Bien qu'il soit décevant d'en arriver là, nous privilégions la santé, la sécurité et le bien-être de nos employés, clients, partenaires et autres parties prenantes, et notre réponse plus large à la pandémie, au-delà de toutes autres considérations" indique le groupe, qui avait déjà,mi-mars, mis sur pause son projet en raison de l'épidémie de covid-19.

Xerox ajoute amer : "Il existe tout de même des avantages financiers et stratégiques à long terme convaincants de fusion entre Xerox et HP. Le refus du conseil d'administration de HP de s'engager de manière significative, pendant de nombreux mois, et ses tactiques de retard se sont révélés particulièrement défavorables pour ses actionnaires, qui ont montré un fort intérêt pour cette transaction."

Cela met fin - pour le moment du moins - à un bras de fer commencé en novembre dernier.
Xerox avait soumis une offre d'achat pour acquérir le fabricant de presses numériques HP (lire Future fusion ? Xerox fait une offre à HP). Mais HP, qui présente un chiffre d'affaire six fois plus important, avait refusé cette proposition qu'il avait publiquement qualifiée de sous-estimée et il avait ajouté qu'il doutait des capacités financières de Xerox. Après une guerre par communiqué de presse et une tentative d'inscrustation au conseil d'administration de HP, Xerox s'est finalement directement adressé aux actionnaires de HP le 2 mars, tout en augmentant son offre par action passant de 22 dollars à 24 dollars (lire L'OPA de Xerox sur HP se précise).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...