L'Imprimerie Paton investit dans une Komori GL 40 4 couleurs plus vernis acrylique

Dirigée par une équipe dynamique et optimiste, l’Imprimerie Paton, située près de Troyes dans l'Aube, vient d'acquérir pour un million d’euros d'équipement. Un investissement conséquent qui permet d’offrir un service intégré complet.

Un million d’euros ont été investis dans le parc machine de l'Imprimerie Paton. Après une pelliculeuse, c’est désormais une nouvelle presse qui prend place dans l’atelier.

Il faut dire que l'imprimerie rachetée au groupe Hersant en 2011, a à sa tête une direction dynamique qui n'a pas froid aux yeux : le Groupe Morault ne cesse de grandir depuis sa fondation par Yves-Marie Morault en 1978, et affiche toujours "une grande détermination et un optimisme raisonné" comme il le dit lui-même.

La nouvelle presse offset, une Komori GL 40 4 couleurs plus vernis acrylique, remplace l’ancienne Komori 40 5 couleurs, après 15 ans de bons et loyaux services.

Satisfait de Komori et "puis les conducteurs étaient habitués", Grégoire Morault, fils du fondateur et président du directoire, s’est naturellement tourné vers la marque nippone.

Cette Komori dernière génération intègre de nombreuses fonctions automatisées, comme le contrôle d’encrage. La vitesse de production et le calage simplifié ont aussi séduit Grégoire Morault. Et le choix du vernis acrylique était un choix évident :
"On a un positionnement avec notre clientèle, qualitatif, presque luxe pour une entreprise de province, sur des catalogues, et une clientèle aussi parisienne avec des choses comme des dépliants pour Pierre Hermé et d’autres. C’est un positionnement avec beaucoup aplats, c’est donc beaucoup plus cohérent de vernir avant de rainer et de plier. Le vernis acrylique ça apporte quand même un plus au niveau qualité. Ça permet de façonner plus vite. Le 5e groupe, on l’utilisait beaucoup plus pour du vernis donc on a suivi l’évolution de notre marché."

Une évolution du marché qui demande aussi à être plus réactif. Cela conduit à réduire les sous-traitants, pour être "complètement autonome et de pas avoir de sous traitance à gérer."
"Aujourd’hui il faut être bon partout maintenant : on est obligé d’avoir un façonnage performant, on est obligé d’aller jusqu’au routage et en amont, c’est pareil !"

Cela permet aussi de réduire l'impact carbone, un aspect écologique important pour le groupe. L'imprimerie Paton a les labels Imprim’Vert et PEFC.
"On intègre tout par rapport au bilan carbone, on fait la guerre aux transports. On garde un maximum de production chez nous et on évite de sortir des feuilles de papiers pour qu’elles fassent les quatre coins de nos régions pour être transformées, façonnées, pliées ou pelliculées."

Paton, qui a vu ses effectifs fondre dans les années 2000, compte désormais 26 employés, soit deux embauches depuis 2011. Le Groupe Morault compte 400 personnes et atteint un chiffre d'affaire de 60 millions d'euros.

Plus d'articles sur les chaînes :

Aube
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

LES IMPRIMERIES PATON recrute

Actualités de l'entreprise