Le marché allemand des machines d'impression et à papier reste tendu

Le marché chinois fait nettement baisser les ventes.

Avec des ventes en baisse de 12 %, la situation de l'industrie allemande des machines d'impression et de la technologie du papier est restée tendue en 2014.

Selon l'association allemande VDMA qui regroupe les industriels, les machines du papier ont montré une augmentation de 29 %, mais les ventes des machines d'impression ont flanché de 5 %. Le volume de commandes pour la technologie de transformation du papier a également diminué de 6 %.

"Dans certains cas, l'absence de demande exige de nos entreprises membres de faire des ajustements douloureux", souligne Markus Heering, directeur général de la section technologie d'impression et de papier de VDMA.

Le marché chinois en net recul

En 2014, la situation s'est considérablement aggravée en raison de la baisse de la demande en Chine.
Alors que 641 millions d'euros de machines d'impression et de papier ont été expédiés de l'Allemagne vers la Chine au cours des onze premiers mois de l'année 2013, le volume des exportations au cours de la même période 2014 a chuté à 493 millions d'euros.

"Les fabricants chinois nous disent que, eux aussi, ils ont de gros problèmes de vente sur leur marché d'origine," explique Markus Heering.

L'Europe est le marché le plus important

Avec la diminution du marché chinois, les fournisseurs allemands se sont concentrés sur l'Europe.
Heering souligne que le total des exportations vers la Turquie, la France, la Pologne, la Russie, le Royaume-Uni, l'Italie et la Suisse dépasse 1 milliard d'euros au cours des onze premiers mois 2014, contre 493 millions d'euros sur le marché chinois et 425 millions sur le territoire américain.

L'exportation de machines d'impression et de transformation vers les États-Unis n'était que d'environ 70 millions d'euros inférieurs à celle vers la Chine. Un an plus tôt, la différence entre ces marchés était encore de 250 millions d'euros.

Pour Heering, c'est la confirmation de la stratégie des constructeurs allemands : "Malgré tous les efforts faits sur la Chine au cours des dernières années, ils n'ont jamais négligé leurs marchés traditionnels."

Selon lui, cela explique pourquoi encore une machine d'impression sur trois et une machine à papier sur cinq vendues dans le monde proviennent d'un fabricant allemand, bien que la concurrence mondiale s'accroît.

Des réorientations sur le marché de l'emballage

Compte tenu de la situation difficile du marché dans l'industrie des arts graphiques, les fabricants allemands de machines d'impression et de papier se tournent encore plus vers l'impression d'emballages.

"Avec leurs technologies, ils sont en mesure d'offrir à leurs clients des solutions intégrées flexibles pour améliorer la qualité et la valorisation des produits et des solutions d'emballage", explique Heering, soulignant que ces technologies vont de l'impression stratifiée à la technologie de finition d'impression sur le verre, plastique et produits métalliques.

"Cette réorientation et les développements futurs donneront également un visage différent à la Drupa," précise-t-il.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...