Heidelberg en recul mais toujours leader sur le marché offset 2014

Sur un marché français 2014 des presses offset en baisse de 4 % par rapport à 2013, le fabricant allemand concentre à lui seul près de la moitié des ventes (en termes de groupes d'impression), mais perd un peu de terrain par rapport à 2013.

Heidelberg confirme toujours sa position de leader sur le marché des ventes de presses offset en France, s'appuyant sur les derniers chiffres 2014 du Syndicat national des fournisseurs d'équipements pour les industries papetières et graphiques (SIPG).

Cependant, le constructeur allemand accuse une baisse de part de marchés : en 2014, 47 % des groupes d'impression vendus en France, tous formats confondus, sont de la marque allemande, soit 392 groupes. En 2013 ce nombre était légèrement supérieur avec 409 groupes et représentait 56 % de part de marchés.

En format 50x70 
Pour Cai von Rumohr, directeur national des ventes du constructeur, le format 50x70 est une "bonne surprise" avec des ventes "en hausse de 15 % par rapport à 2013 et pour lequel Heidelberg France affiche un résultat, en termes de part de marché, de 54 %".

En 70x100
En 2014, Heidelberg a dominé le segment des machines du 70x100, avec 48 % de part de marché. 
Ces bons résultats ont été "portés par des innovations comme la technologie Low Energy et Prinect Inpress Control" d'après Cai von Rumohr.

En très grand format
Heidelberg s'est lancé en 2008 sur le marché du VLF (very large format) avec la Speedmaster XL VLF. Neuf machines ont été vendues depuis, dont deux configurations en version 120 x 160 en 8 couleurs retiration avec réception à double prise de pinces (maintien avant et arrière de la feuille).
L'an dernier, Heidelberg a vendu huit groupes VLF. 
"L’année 2014 nous a permis de consolider notre position." 

En 35x50 
"Quant au format 35x50, son inexorable transformation en marché de niche se poursuit" indique Cai von Rumohr. Ce marché a accusé, tous fabricants confondus, une baisse de près d'un tiers par rapport à 2013. Il tend à disparaître remplacé par des solutions numériques.

La place du constructeur sur le numérique 
"Parallèlement, avec quelque 50 presses Linoprint installées, Heidelberg France est devenue un acteur numérique incontournable en France, ce qui confirme notre stratégie de positionnement de l’impression numérique et de l’impression conventionnelle comme deux technologies complémentaires."

Les perspectives 2015
En 2015, Heidelberg va continuer sa politique d’innovation avec une nouvelle offre de consommables adaptés à la technologie Low Energy.

"Les consommables représentent un domaine d’activité qui se développe de manière significative au sein du groupe Heidelberg avec l’arrivée de nouveaux partenaires et des opérations de croissance externe qui contribuent à une plus grande diversification de notre offre globale," explique Cai von Rumohr qui fait référence aux acquisitions récentes de BluePrint Products et Hi-Tech Coatings (lire ici l'article "Les objectifs ambitieux d'Heidelberg sur le marché des consommables").

"D’autres nouveautés telles que la technologie Anicolor en format 50 x 70 (en conventionnel et en UV), de nouvelles évolutions sur Inpress Control permettant de diminuer encore la gâche et l’introduction des nouveaux modèles de presses numériques Linoprint CP et CV constitueront un formidable accélérateur de développement pour nos clients," précise Cai von Rumohr.

 

(En illustration : une Speedmaster XL 75 d'Heidelberg)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...