Les papiers Canson bientôt italiens ?

© Canson

Hamelin est en négociations exclusives avec Fila pour vendre sa célèbre marque de papier à dessin.

Le groupe français Hamelin envisage de céder Canson à l'Italien Fila (Fabbrica Italiana Lapis ed Affini). Fila, spécialisé dans la fabrication d'articles d'écriture et de dessin, a soumis une offre ferme à la maison-mère de Canson.

Fila, fondé à Florence en 1920 et géré depuis 1956 par la famille Candela, affiche un chiffre d'affaires de 275 millions d'euros en 2015. Le groupe opère à travers 14 sites de production dont deux en Italie et 22 filiales à travers le monde. Il possède de nombreuses marques (Giotto, Tratto, Das, Didò, Pongo, Lyra, Dooms, Maimeri et Daler) et compte environ 6000 salariés.

Les négociations pourront durer jusqu'à la fin de l'année 2016, mais l'Italien souhaite finaliser cet accord d'ici le mois d'octobre, indique-t-il dans son communiqué. Il indique également souhaiter devenir un leader sur le secteur art et artisanat (art & craft).

Eric Joan, pdg de Hamelin, commente, dans le communiqué du groupe : "Nous avons été convaincus par le projet ambitieux de F.I.L.A. de créer un leader mondial dans l'art & craft. Ce projet offre une fantastique opportunité de croissance pour Canson en France et dans le reste du monde".

Il précise : "Ce projet est en ligne avec notre plan stratégique qui est de nous concentrer sur notre cœur de métier, les fournitures scolaires et de bureau, et de consacrer nos ressources aux développements de nos deux marques internationales Oxford et Elba."

La marque de papiers Canson est leader mondial sur le marché des papiers beaux-arts, mais aussi un acteur majeur des produits de conservation, des papiers à dessin scolaire et loisirs, ainsi que des supports d’impression techniques et numériques.

Le groupe Canson, fondé en 1557 par la famille Montgolfier et basé à Annonay en Ardèche, est propriétaire d'une usine de production à Annonay et exporte dans environ 120 pays. Il emploie plus de 450 personnes et a réalisé en 2015 plus de 100 millions d'euros en chiffre d'affaires, un résultat en hausse (+ 5,2 %) par rapport à 2014.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Eric Illand - 19 Mai 2016
Vraiment dommage que ça parte hors France, c'est mieux qu'en Inde ou Chine.... mais une entreprise comme celle la pour rester en France, c'est une histoire Française, un Fleuron Français je ne suis pas sur que Monsieur Hamelin eut fait ce choix d'autant que plusieurs entreprises ont des capacités à manager une telle entreprise, de part leur secteurs d'activités ou leur capitalisation???? Je pense à Raphaël pinceaux ou la famille Nusse?... Enfin pourvu que des emplois soient sauvés..... qund il n'y a plus que cela on fait abstraction des autres hypothèses... Longue vie à Canson.
Michèle Ubelmann - 21 Mai 2016
se séparer de ce qui représente le mieux la marque dans la tête de tous les français et de probablement beaucoup d'artiste dans le monde synonyme de qualité irremplaçable, et unique, et perdre ainsi son identité incomparable , pour ne garder que des marques moins représentatives comme Oxford que je classerais derrière Clairefontaine, portant sur des produits de moins en moins utilisés à long terme et largement concurencés dans les supermarchés, me semble une stratégie d'échec de la part de Canson, l'idée de se rapprochement devrait au contraire inviter #Canson à développer davantage son marcher à l'étranger, car même si le numerique se développe, le dessin, la peinture resteront. ce projet me désole , mais gardons l'espoir, il n'est pas encore signé, et lorsque une telle proposition est faite, il faut se demander ou est l'interêt de l'acheteur, n'est il pas d'effacer un concurent tout en faisant mieux rayonner son entreprise avec une étiquette prestigieuse acquise sous de faux prétextes. Canson dégage des benefices, il n'a nulle besoin de vendre.
Biolay Serge - 25 Mai 2016
Lorsqu'il y a rachat par un Groupe extérieur et restructuration mais si une multitude de détails ne semble pas encore à l'ordre du jour, il n'est pas impossible qu'un licenciement partiel soit d'or et déjà prévu. Même si je reste Stéphanois avant tout depuis plus de 40ans, je connais Annonay depuis 1992 ayant un copain d'armée avec qui je suis toujours en lien et plus concrètement ces 4 dernières années du fait que ma compagne native de la région y habite, ce qui m'a permis d'avoir un aperçu sur l'enlisement économique réel de cette ville à la campagne qui malgré une certaine ouverture d'esprit affichée reste plutôt fermée, ce qui de ce fait n'a peut-être pas permis s'inverser le problème. Ce n'est pas la Montgolfière et le Festival du premier film qui sauveront Annonay car si l'usine IVECO comme ce qui reste de CANSON se retrouve un jour délocalisés pour de simples intérêts financiers, cela marquera incontestablement la fin d'une époque et un désastre économique, dommage car Annonay regorge de quelques talents, un potentiel artistique, mais tant que cette ville à la campagne ne s'exteriorisera pas et ne se remettra pas en question, je reste septique quand à l'avenir de cette région en plus que beaucoup d'endroits au fil des ans soient devenus de vrais déserts. Citoyens et Politiques, réagissez maintenant si vous souhaitez au plus profond de vous, sauver l'essence même de cette belle région, il est encore temps, sachez mobiliser les énergies pour agir en concrètement et collectivement. Serge BIOLAY - Fondateur & Dirigeant d'ARCOX Std (Structure indépendante audiovisuelle Stéphanoise & Ardéchoise autofinancée)
Thierry Clement - 30 Mai 2016
Pas de surprise ... le processus de destruction de l'entreprise Canson commencé dans les années 1990 continue... mais il faut reconnaitre qu'elle est résistante cette entreprise!! car les coups bas donnés par ses propres dirigeants peu scrupuleux et autres actionnaires véreux vont finir par lui donner le coup de grâce.. les quelques emplois restants représentent quoi face aux vingtaines de machines à papier existantes dans les années années 60 -70 et autres unités de transformation ... Quel gâchi, quelle honte , nombreux sont ceux qui doivent se retourner dans leurs tombes face à un tel désastre... quelle tristesse...
Ajouter un commentaire...