PSE chez Gutenberg : 90 postes sur 100 concernés sur le site de Lisses (91)

Une page se tourne chez Gutenberg Networks, avec la fin au 31 décembre 2018 de sa collaboration avec Les Mousquetaires.

Le

Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) a été lancé. Après 10 ans de collaboration, le groupe de grande distribution Les Mousquetaires a choisi de se mettre un terme à son contrat fin 2018 avec l'agence de print manager Gutenberg Networks. 

25 % du chiffre d'affaires de Gutenberg  

Le groupe est l'un des deux plus gros clients de Gutenberg Networks qui emploie en France 620 personnes : il représente environ 25 % de son chiffre d'affaires.

"Un PSE est en cours parce que l'on ne trouvera pas en si peu de temps de clients capables de remplacer un client pareil... C'est vraiment dommage, c'est une catastrophe industrielle" regrette Jacques Claude, le président de Gutenberg Networks.  

90 postes sur 100 concernés

Pour ce gros client, un site, à Lisses dans l'Essonne, avait été créé sur mesure en 2008. Aujourd'hui, un peu plus de 100 personnes y travaillent en CDI. 90 postes sont concernés par le PSE. Différentes mesures sont en train d'être mises en place pour réduire au maximum le nombre de licenciements (départs anticipés, reclassement interne et externe au groupe...). 

Toute la chaîne graphique sur un site

95 % du travail de Lisses est dédié à la communication print et digitale d'accompagnement des quatre enseignes du groupe dont Gutenberg s'occupe (Intermarché, Netto, Bricomarché et Roady). "Nous faisons l'ensemble de la chaîne graphique, de la création, au prépresse jusqu'au print management, nous explique Jacques Claude. Ce sont des studios photo qui constituent la plus grosse partie du site. Nous continuons à délivrer, et ce jusqu'au bout. Et ce n'est évidemment pas facile..."

Les négociations du PSE devraient être arrêtées en octobre.

Ensuite, le site continuerait à fonctionner, avec une équipe beaucoup plus restreinte pour travailler avec les 5 % d'autres clients, qui, essentiellement, ont besoin de photos.

Reportage : Gutenberg perd l'un de ses plus gros clients

Gutenberg (92) perd un gros client

"Une quête des prix insensée" pour Jacques Claude, Gutenberg Networks

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO