"Une quête des prix insensée" pour Jacques Claude, Gutenberg Networks

Pourquoi Gutenberg Networks a-t-il perdu l'un de ses plus gros clients ? Jacques Claude, le président nous répond.

Le

Suite à des appels d'offres, au 31 décembre 2018, l'agence de print manager Gutenberg Networks va perdre l'un de ses deux plus gros clients, le groupe Les Mousquetaires. 25 % de chiffre d'affaires en moins, 90 postes concernés par le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) sur les 620 de France.

Il y a 10 ans, le print manager basé à Levallois-Perret avait créé spécialement pour ce groupe de la grande distribution un site situé à Lisses dans l'Essonne, dans lequel travaillent aujourd'hui une centaine de personnes. "Nous faisons tout : création d'images, prépresse pour le print, print management, digital d'accompagnement ; les créations et productions graphiques représentant plus de la moitié du travail", explique Jacques Claude, président de Gutenberg Networks. 

Si le directeur estime n'avoir jamais eu aucun souci avec ce client, pourquoi le groupe Les Mousquetaires a-t-il choisi de rompre une collaboration d'une décennie ? "Les sous ! À 100 %. Ils ont lancé une procédure de cost-killing, via un cabinet bien connu dans nos secteurs et ils ont uniquement cherché à payer moins cher, répond Jacques Claude. Ils ont réparti le travail effectué par Gutenberg dans cinq agences. Ils ont tronçonné en cinq lots en grande partie de la chaîne graphique. C'est un virage à 180° par rapport à maintenant."

Une nouvelle stratégie pour ne pas que ce scénario se reproduise ? "Être moins dépendant de la grande distribution !" 

Il poursuit : "Aujourd'hui, ce service se confronte à une quête des prix de la part de la grande distribution qui est devenue insensée. Le fait que l'on ait perdu ce client pour une question de prix, et vu le niveau de prix dans lequel on s'était mis pour le garder... oui insensé c'est le mot..."

 

 

Reportage : Gutenberg perd Intermarché

PSE chez Gutenberg : 90 postes sur 100 concernés sur le site de Lisses (91)

Gutenberg (92) perd un gros client

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO