Les albums Panini chercheraient un repreneur

Et l'Italien pourrait devenir américain.

La rumeur enfle depuis plusieurs semaines, relayée par le quotidien économique italien Il Sole 24 Ore. Le célèbre groupe italien connu pour ses vignettes autocollant à collectionner serait à vendre.

Les actionnaires de la maison d'édition fondée en 1961 auraient désigné une banque d'investissement américaine pour évaluer les repreneurs intéressés. Une procédure d'enchères pourrait être lancée, ouverte à quatre ou cinq candidats. Certains seraient des fonds d'investissement internationaux, d'autres des multinationales américaines. 

Selon Il Sole 24 Ore, le groupe Panini serait évalué à plus d'un milliard d'euros.

En 2017, Panini, qui emploie un millier de personnes dans le monde, a réalisé un chiffre d'affaires de 536 millions de euros dans environ 120 pays, selon le site internet du groupe. Mais Panini a un chiffre d'affaires fortement lié aux événements sportifs, et approche les 800 millions d'euros lors des années de la Coupe du monde.

Le journal rappelle que par le passé son concurrent, le groupe new-yorkais The Topps Company, aurait songé à absorber le groupe italien. The Topps Company a fortune dans l'industrie du tabac, avant de se tourner vers les confiseries et les albums à stickers sur le marché américain et européen. Aujourd'hui, Topps fait-il partie des intéressés ? La question reste entière.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...