L'imprimerie Moderna abandonne la reprise de Corelio Printing

Alors que l'imprimerie Moderna avait annoncé officiellement la reprise de l'imprimerie belge Corelio Printing, la cession de l'imprimerie belge est annulée. 167 travailleurs perdent leur emploi.

La famille Bongaerts, propriétaire de l'imprimerie belge rotativiste Moderna Printing, avait pourtant signé un accord de reprise le 27 août de son confrère Corelio Printing. Une nouvelle entreprise, baptisée Rothoma, avait été créée pour l'occasion et avec cette acquisition, la famille Bongaerts devenait le la plus grande imprimerie rotative heatset du Benelux avec un chiffre d'affaires supérieur de plus de 90 millions d'euros. Malheureusement, cette reprise ne sera pas finalisée.

Plusieurs problèmes ont contraint la famille Bongaerts à abandonner l'acquisition de l'imprimerie de Erpe-Mere. Eric Bongaerts, le pdg de Moderna Printing, nous explique : "Trop d'acteurs clés de l'organisation opérationnelle sont sortis du projet : les accords secondaires avec les banques et d'autres relations n'ont pas fonctionné et il a été constaté que des dizaines de clients et titres importants ont disparu dans les jours qui ont immédiatement suivi la faillite du 23 août."

Il poursuit : "En conséquence, le business plan devient irréalisable à moyen et long terme et les engagements vis-à-vis du personnel, des clients, des banques et des autres relations ne peuvent être garantis. "

Cette acquisition devait permettre la poursuite les activités de Corelio en gardant 90 personnes sur les 167 employés.

"Rothoma regrette cet état de fait, en particulier pour les employés de Corelio Printing, mais faire autrement était impossible et irresponsable" ajoute l'imprimeur.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...