Les investissements emballage et impression en baisse en 2019

Mais le premier semestre 2020 s'annonce meilleur.

L'activité des secteurs liés à l'investissement professionnel a connu une nouvelle année de forte hausse en 2019 : + 3,5 % en valeur. Une croissance plus de deux fois supérieure à la croissance économique nationale, mais dont ne bénéficient pas les secteurs des machines d'emballage et de process et des systèmes d'impression et d'information professionnels, selon les chiffres de la Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l'électronique* (Ficime).

- 3,5 % pour les machines d'emballage et de process

Le secteur des machines d'emballage et de process recule en 2019, - 3,5 %, avec une baisse encore plus marquée au second semestre (- 5 %). L'activité liée à la pharmacie a toutefois été moins impactée. "L'ensemble du secteur souffre d'un mouvement croissant de désaffection vis-à-vis du plastique pour des raisons évidemment environnementales. D'où une certaine frilosité dans la prise de décision avec comme conséquence le report des investissements des industriels dans le secteur, avec un risque de remise en cause du modèle économique.Les PME clients du secteur restent particulièrement attentistes et font plutôt du rétrofit de machines que des achats en neuf.

- 2,2% pour les systèmes et solutions d'impression et d'information professionnels

Le secteur des entreprises des systèmes et solutions d'impression et d'information professionnels affiche une baisse également - 2,2 % en 2019.
"l'expansion des services aux entreprises notamment les suites applicatives n'ayant pas compensé la baisse des ventes de certains matériels et la tendance de fond des entreprises à moins imprimer" indique la fédération de syndicats.

Pour 2020, les deux secteurs ont optimistes. Les entreprises du secteur des systèmes et solutions d'impression et d'information professionnels s'attendent à une hausse de leurs activités de + 3 % au cours de ce premier semestre, grâce à de nombreux appels d'offres emportés en 2019.

Les entreprises du secteur de machines d'emballage et de process tablent sur + 3,5 % de leur activité en valeur au premier semestre 2020. "Malgré un manque de visibilité sur ces marchés, les carnets de commandes se garnissent à nouveau et le climat des affaires s'améliore, en particulier dans le secteur de l'agroalimentaire" analyse la Ficime.

*La Ficime fédère 13 syndicats et unions représentant 417 entreprises de la mécanique et de l'électronique soit plus de 100 000 emplois et plus de 40 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...