Une nouvelle Rapida 106 de KBA chez Deschamps Arts Graphiques

Au bout de trois décennies, c’est toujours KBA pour Deschamps Arts Graphiques, avec une Rapida 106 toute récente.

L’un des avantages d’avoir un parc de machines très à jour, c’est de pouvoir fournir en temps et en heure, en toute autonomie, la plupart des prestations demandées par les clients. C’est ainsi que Deschamps Arts Graphiques n’a besoin de sous-traiter que pour 5 % de ses prestations. 

gh223_image_1_400

gh223_photo_400

La nouvelle Rapida 106 douze groupes de Deschamps imprime et vernit, en recto verso, entièrement automatiquement, en quadrichromie, à la vitesse de 18 000 feuilles à l’heure (15 000 en recto verso). Elle est, de plus, équipée des systèmes de mesure les plus récents, pour la couleur et la conformité au référentiel PSO.

L’imprimerie a été certifiée PSO il y a deux ans. Guillaume de la Bretesche, le responsable qualité, explique : « La norme PSO est décernée par l’UGRA. Elle permet d’avoir des points de contrôle multiples du PDF jusqu’à l’impression, ainsi qu’une plus grande fiabilité au long du tirage et en cas de réimpression. Le cahier des charges pour la certification PSO est exigeant mais KBA nous a permis d’aller très loin dans le respect des normes environnementales et le suivi qualité de toutes nos étapes de travail. Tous les déchets sont récupérés et valorisés dans la mesure du possible, ou évacués par les filières ad hoc. » Et il poursuit : « La France est clairement en retard à ce niveau par rapport à d’autres pays. Au début, nous n’avons eu qu’une demande sporadique, mais aujourd’hui de plus en plus de clients, notamment les grands donneurs d’ordres qui ont plusieurs fournisseurs et impriment aussi à l’étranger s’y intéressent ».

Plus d'articles sur les chaînes :

Nord
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

DESCHAMPS ARTS GRAPHIQUES recrute

Actualités de l'entreprise