Les billets canadiens sont en plastique

Qui n’a jamais voulu, en étendant son linge, avoir des billets de banque résistant à l'eau ?

Depuis 2012 au Canada, les billets de banque ne sont plus faits de papier, mais de plastique. Une vraie révolution ! Et pas seulement pour les étourdis qui oublient de vider leur poche avant de faire une machine à laver. C’est aussi une révolution écologique !

″Ces billets sont très différents de ceux en papier et marquent un tournant dans l’histoire de la monnaie canadienne″ affirme la Banque du Canada.

Les nouveaux billets de 5 $, de 10 $, de 20 $, de 50 $ et de 100 $ canadiens sortis en 2012 et 2013 ne sont plus composés de papier de coton, mais de polymère, une pellicule lisse et durable.

Ces nouveaux types de billets seraient plus sûrs : ″Ils sont dotés d’éléments de sécurité novateurs conçus spécialement pour être utilisés sur le matériau polymère.″

Par exemple, ils intègrent des éléments holographiques dans des parties transparentes.

Des économies se chiffrant en millions de dollars

Mais ils seraient surtout beaucoup plus écologiques : ″Ces billets sont non seulement plus sûrs, mais aussi plus verts et moins chers que ceux de la série précédente, a affirmé lors de leur lancement, le premier sous-gouverneur Macklem. Le fait qu’ils dureront plus longtemps que leurs équivalents en papier et, donc, qu’ils seront imprimés en moins grand nombre, entraînera des économies se chiffrant en millions de dollars. Il y aura moins de billets produits, donc moins de billets à transporter, ce qui réduira notre impact sur l’environnement au pays. En outre, les coupures en polymère seront recyclées."

Les billets en polymère auraient une durée de vie au moins deux fois et demie plus longue que celle des billets actuels en papier de coton. Par exemple, la coupure de 20 $ en papier a une durée de vie de trois ans. Son équivalent en polymère devrait circuler pendant au moins 7,5 ans. ″Ce sont les billets les plus durables jamais émis par la Banque du Canada.″

Bien que les billets en polymère soient très résistants, une fois usagés, ils sont recyclés et transformés en plaque de plastique par la division Plastiques Cascades Re-Plast du groupe papetier Cascades.

L’impression de ces nouveaux billets a été confiée à deux imprimeurs sécuritaires d’Ottawa.
La Banque du Canada explique : ″Les méthodes d’impression ont su résister au temps et sont essentiellement les mêmes depuis des décennies. L’aspect novateur réside dans l’intégration de nouveaux types d’encre, du polymère, de parties transparentes, d’images à reflets métalliques bien définies et d’autres éléments de sécurité aux techniques d’impression traditionnelles.″

Les premiers à avoir lancé les billets en polymères, ne sont pas les Canadiens, mais les Australiens qui les utilisent depuis 1996.
En Europe, c’est l’Angleterre qui aura les premiers billets en polymère, une arrivée prévue en 2016.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...