Le goût de la lecture et la culture du papier se transmettent aussi dans la rue

Des boites à livres font leur apparition dans la ville de Metz

Donner une seconde vie à ses livres en les déposant dans des boites accessibles à tous et à toute heure, le concept prend de l'ampleur. C'est au tour de la ville de Metz de se doter de ce nouveau genre de bibliothèque en libre-service.

Les Français sont encore très attachés à l’objet livre. Preuve en est ; ce concept né aux États-Unis qui depuis plusieurs années se développe un peu partout en France. À l’initiative de municipalités ou d’associations, des "boites à livres" sont installées dans les rues des villes. Il s’agit d’un nouveau type de bibliothèques totalement gratuites, en libre-service, accessibles à tous et à toute heure.

Dernier exemple en date ; la ville de Metz qui vient d’installer dans ses rues trois boites à livres dans le cadre de sa politique culturelle et associative. Les lecteurs peuvent feuilleter les ouvrages sur place, les emprunter, les garder définitivement… ; tous les scénarios sont possibles et aucun contrôle n’est effectué. Le concept repose sur la notion de partage, de curiosité et d’échange. De nombreuses villes, notamment en Île-de-France, ont adopté ce dispositif et les retours d’expériences sont concluants. Aucun vandalisme n’a été constaté et les utilisateurs se montrent très enthousiastes.

Ce mouvement culturel dédié au livre papier et au goût de la lecture est incontestablement une bonne nouvelle pour l’édition en cela qu’il encourage la lecture et facilité l’accès aux livres pour le plus grand nombre dans un cadre non institutionnel. Il permet en effet de toucher des personnes qui n’iraient pas spontanément en bibliothèque ou en librairie.

Une cabine téléphonique reconvertie en bibliothèque à Rueil-Malmaison (92)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...